Une petite fille vient demander de l’aide à Shawn et Gus pour faire sortir le père Noël de prison à temps pour Noël. Seulement, il réalise plus tard que l’homme en question est un ancien criminel. Ils vont poursuivre leur enquête avec l’aide de Joy, la sœur de Gus, en ville pour les vacances.

Dans la bonne tradition USA Network, Psych sort de son hibernation, le temps d’un épisode spécial Noel, avant de s’y replonger pour quelques semaines. L’année dernière, nous faisions la connaissance des parents de Gus. Ces derniers sont de retour, mais ils sont aussi accompagnés de leur fille, Joy. Un changement notable, quand même, le père de Burton Guster n’est plus interprété par Ernie Hudson, mais par Keith David.

Nous retrouvons donc l’esprit Psych, avec sa bonne ambiance, son petit mystère, son ananas, et pour pimenter un peu, des secrets de famille chez les Guster. C’est Noel, et on est heureux de retrouver la série, bien plus que ce que l’épisode nous fournira en rires. Il y a quelques moments, mais, malgré l’absence de la série sur nos écrans, nous n’avons pas oublié les défauts inhérents à cette saison, c’est-à-dire le manque d’exploitation de la police. Si on y pense bien ici, c’est avant tout, car la plupart des scènes loin de la famille de Gus se révèlent être ce qu’il y a de plus efficace. Jules, Chief Vick, Lassie ou Henry Spencer, leur simple présence égaie l’épisode plus que tout le reste.

Sans véritable surprise, dans le temps, Shawn et Joy, la sœur de Gus, ont eu une petite aventure. Pourtant, il existe une règle, écrite nulle part, mais connue de tous : on ne fricote pas avec la sœur de son meilleur ami. Forcément, on se doit de la transgresser, mais tout est bien qui finira bien, quoiqu’il advienne, car il y a un véritable esprit de Noel et de famille dans cet épisode (et la série en général).

Le mystère du père Noel, ex-taulard (incarné par Don McManus), et de sa petite fille, est quant à lui assez bien mené. Il s’intègre bien dans l’épisode, sans être sous-exploité. Ainsi, on alterne les petits secrets des Guster, assez bien trouvés, avec l’investigation. Le coup de l’ancien criminel à Noel n’est pas une nouveauté, mais cela possède toujours son charme, et offre de bons moments.

L’épisode se conclut sur une scène entre Shawn et son père, totalement dans l’esprit de la série, de Noel, de Shawn. On a donc suivi cette aventure avec plaisir, et il ne reste plus qu’à attendre janvier avec patience.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire