Psych : Game, set … muuurder (1.13)
Gus parti en retraite avec sa boite pour des activités « confiance », Shawn ne peut se voir confier de dossiers par la police. Mais en voyant la capitaine recevoir un dossier d’une jeune femme joueuse de tennis portée disparue, Shawn use de son don de médium pour se voir confier l’enquête, en parallèle de Lassiter et Julie.
Shawn doit d’abord trouver un moyen de faire sortir Gus de sa retraite pour avancer dans son enquête…

Les 3 éléments forts de cet épisode sont : Gus, Lassiter et Henry Spencer.
Gus est comme à son habitude en forme et la partie de tennis est un grand moment de fous rires. Voir Gus courir d’un bon à l’autre du terrain alors que la fille de l’autre côté ne bouge pas d’une place, est excellent et sûrement le plus grand moment de l’épisode.

En parallèle à l’enquête, Lassiter rencontre le père de Shawn qui vient se débarrasser des affaires de son fils. Une canne à pêche attire l’œil de Lassiter, qui va alors sympathiser avec Henry, et va aller pêcher avec lui. Shawn est complètement perdu au milieu, tandis que les deux hommes semblent parfaitement s’entendre. (la photo témoigne de la qualité de cette partie de l’épisode).

L’affaire quant à elle est assez bien ficelée. Si on est attentionné, il est assez facile de deviner qui c’est, mais comment on y arrive est bien écrit et témoigne une nouvelle fois des efforts fournie pour nous construire des affaires avec un minimum d’intérêt et de consistance.

L’épisode est au final assez calme, laissant apparemment la série imposer le développement de ses personnages, sans rien sacrifier à la complexité de l’enquête, mais en calmant la dose de l’humour, qui revient petit à petit vers ce qu’elle était au début de la série.

La série commence donc à trouver l’équilibre entre les éléments clés qui font le succès de la série et c’est tant mieux.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire