La mère de Shawn est en ville pour faire quelques évaluations psychologiques – dont Lassiter. Si Shawn est préoccupé, il n’a pas trop le temps de s’en occuper, Gus lui annonce qu’il démissionne.

Psych revient pour sa troisième saison, avec un épisode sympathique. On aurait pu espérer un peu plus de folie pour la reprise, mais le parti pris est tout autre.

Nous avons d’un côté, Gus qui se trouve à choisir entre ses deux travails et l’un paie bien les factures (et aide Shawn !) tandis que l’autre ne fait que lui consommer du temps. On sait bien duquel il choisit, et il envoie un SMS pour annoncer sa démission. Mais, Shawn ne va pas se laisser abattre, surtout quand un des patrons de Gus lui demande son aide sur une affaire de fantôme. La conclusion de cette intrigue vient un peu gâcher le tout, qui pourtant, partait bien. Il y avait une véritable ambiance et aucune piste pour nos héros. La résolution arrive comme par miracle, et fait préfabriqué. De même que les raisons qui vont faire que Gus va réussir à conserver ses deux métiers.

De l’autre côté, la mère de Shawn arrive, faisant ressortir les véritables problèmes que ce dernier a avec son père. Bien sûr, on a tous conscience que cela tire son origine dans l’enfance, mais le tout se canalise autour d’un évènement : le divorce de ses parents. Or, Shawn s’est fourvoyée sur toute la ligne, et sa mère lui apprend que c’est elle qui a quitté Henry. Cela risque d’avoir un impact sur la relation père-fils, surtout que le spectateur peut se questionner sur la place de la mère de Shawn dans sa vie, qui a eu l’air de plus connaître de confrontation avec son paternel rendant ainsi ce dernier très présent dans sa vie, à la différence de sa mère.

Les meilleures répliques de l’épisode doivent toutes se trouver dans les dix premières minutes. Les quelques scènes de Lassiter sont sympathiques, mais pour cette reprise, on regrette fortement le manque d’exploitation du casting (Juliet ne fait qu’une scène, comme Chief Vick). La mère de Shawn ne joue clairement pas dans le registre comédie, enlevant un peu d’humour à l’épisode, même si l’ambiance reste détendue.

Un épisode qui se regarde sans déplaisir, mais qu’on aurait aimé plus fun.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire