Gus va faire un dépôt d’argent à la banque, quand une prise d’otage se produit.

C’est Summer Season Finale de Psych, qui reviendra en janvier (et à Noël, le temps d’un épisode). Pour marquer le coup, la classique prise d’otage avec deux guest stars : Gary Cole et Alan Ruck. Ils ne sont pas particulièrement exploités, et on aurait aimé les voir plus, tout particulièrement Gary Cole, dans la peau de l’agent du SWAT et négociateur Luntz, qui sort avec Juliet. Comme dit Shawn, ‘It’s not Colin Farrell‘.

On pourrait aussi reprocher la sous-exploitation de Gus, mais pour le coup, je pardonnerais plus rien que par le fait qu’on voit plus Lassiter, et chacune de ses apparitions est juste un pur bonheur, qu’il soit aux côtés de Juliet, un grand sourire aux lèvres quand il s’agit d’apprendre à Shawn qu’elle fréquente l’agent Luntz, ou quand il est le flingue à la main, à faire le tour de la maison, alors que Shawn rentre à l’intérieur, comme si de rien n’était.

La prise d’otage est bien menée, dans le style de la série, évitant donc un aspect trop ordinaire, de par le fait que le preneur d’otage est loin d’être compétent, et qu’en fait, il n’est rien du tout même ! L’épisode continue le développement amorcé autour de la relation Shawn/Juliet, qui, cette saison, même si personnellement, je n’adhère pas trop à cela, se révèle être fait de façon plus comique, et plus mignonne qu’avant, ne gâchant aucunement les épisodes, mais étant juste un élément en plus.

On voit tous les protagonistes de la série, même le père de Shawn vient faire une scène, sans que cela paraisse poussé, et même si l’équilibre n’est pas parfaitement maitrisé, par rapport au début de la saison, les derniers épisodes ont bien remis en avant la police.

Un Summer Season Finale assez drôle, qui nous rappelle à quel point le temps est passé vite pour cette première partie de saison, dans son ensemble, réussie.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire