Psych – High Noon-Ish (4.03)

Lassiter demande à Shawn et Gus de venir en aide à un de ses amis, le shérif d’Old Sonora, une ville « western » touristique. Ils endossent alors les costumes et partent à la recherche de suspects.

Dans la tradition de la série, nous voilà avec un nouvel épisode très thématisé, aux couleurs du grand Ouest, enfin, des cowboys pour être précis. Shawn et Gus se retrouvent dans une ville touristique à la recherche d’un vandale. On s’en doute dès le départ, l’histoire est plus compliquée et, forcément, il va y avoir un meurtre.

Mais, autant le dire tout de suite, malgré le contexte qui se prête fort à la fantaisie, nos deux détectives vont se faire voler la vedette par celui qui est resté à la ville, Binky aka Lassiter. On connait la passion de l’homme pour les armes à feu, mais on découvre ici un peu de son passé. Ceci sert donc à le motiver, plus que de raison. Il se retrouve prêt à contourner la loi qu’il aime tant pour parvenir à ses fins et aider celui qu’il considère comme un père pour lui, le Shérif Hank.

Si le comportement de Lassie est la meilleure source de matériel comique pour l’épisode, il restera secondaire, un peu comme Old Sonora, un décor qui possédait beaucoup de potentiel et qui tardera trop à être réellement exploré. Il faut dire que Shawn et Gus sont plutôt distraits. Entre leurs nouveaux rôles dans les reconstitutions pour les touristes et leur habitude de flâner plus qu’autre chose, ils traineront à vraiment entrer dans l’affaire. En fait, l’apparition soudaine du Ghost Rider semblera être totalement forcée pour leur permettre d’avoir finalement une piste à suivre.

L’ensemble se montrera donc superficiel, d’autant plus que le coupable est sous notre nez dès le départ et, contrairement à Shawn et Gus, voir même Lassiter, nous avons rapidement fait de l’identifier. Certes, ses motivations se doivent d’être précisées, et cela se fera à la fin, vite fait de façon à ce que ça tienne un peu la route si on n’y regarde pas de trop près.

Si l’implication des enquêteurs d’est pas très importante et si l’affaire, en général, se révèle peu inspirée, on pourra quand même retenir de cet épisode quelques scènes mémorables qui méritent le détour, notamment pour Lassiter. L’ensemble reste donc plaisant, mais c’est tout.