Psych – High Top Fade Out (4.07)

Un vieil ami de Gus se fait tué, mais il a eu le temps d’envoyer un email crypté à tous les membres de son groupe avant de mourir. Poussé par Shawn, Gus doit alors renouer avec ses anciens camarades de l’université.

Il fut un temps où Gus était black, à l’université. Là il faisait partit d’un groupe avec Tony, Joon et Diddle. Quand ce dernier se fait tuer, Shawn mène l’enquête, forcément, mais cette fois, il doit composer avec un trio assez animé et un duo d’inspecteurs beaucoup plus récalcitrant qu’à l’habitude.

Cette saison, Psych joue vraiment la carte des thématiques à fond, réussissant même à avoir le générique chanté par les Boyz II Men. Bon, c’est certain que cette histoire de Blackapella est un peu grosse, mais le trio que forme Gus avec Kenan Thompson (remembre Kel & Kenan) et Jaleel « Urkel » White est tout bonnement excellent.

Ensemble ils vont apporter une telle dynamique à l’épisode que Shawn va même se faire éclipser par moment, ce qui n’est quand même pas une mince affaire. Ajoutons à cela que James Roday et Saladin K. Patterson ont été des plus inspirés au niveau des dialogues, ce qui délivre plus que la dose minimum d’humour de la série.

On pourrait presque croire que cet épisode est un sans faute, mais malheureusement, l’intrigue policière a quelques faiblesses qui sont avant tout illustrées par Lassiter et Jules. Le duo sonne complètement faux et ne parvient pas à nous vendre son histoire. D’ailleurs, de ce côté-là, la participation de Tony Todd est vraiment décevante et mal exploitée.

Donc, au final, High Top Fade Out nous offre une aventure qui n’est pas totalement aboutie, mais qui utilise de manière on ne peut plus impeccable tout le potentiel qui se trouve dans Gus et ses amis. Ensemble ils permettent de faire digérer sans trop de problèmes des défauts qui auraient facilement pu être évités.

Henry : Those things are just another passing fad like rap music, Madonna and LA Law.