Psych - Any Given Friday Night at 10PM, 9PM Central (3.13)

Shawn et Gus continuent leurs enquêtent à Santa Barbara. Entre la police, leurs familles et leur passé commun.

Pour sa troisième saison, Psych ne change pas de formule, mais va tout de même tenter d’explorer de nouvelles choses, en particulier dans la vie privée de notre duo de détectives. Ainsi, comme cela fut fortement annoncé avant la reprise, nous allons enfin rencontrer la mère de Shawn. Celle-ci sera interprétée par Cybill Shepherd qui participera donc à 3 épisodes, et c’est tout. C’est d’ailleurs la plus grosse déception du début de la saison, car elle n’apportera pas grand-chose à l’histoire, juste quelques précisions sur sa séparation avec Henry. Peut-être plus important, finalement, c’est le passage éclair de Steven Weber, dans le rôle de l’oncle aventurier et légèrement escroc, qui nous donnera le plus d’éclaircissement sur l’origine de la personnalité de Shawn.

Outre les retrouvailles familiales, les deux amis renoueront également avec leur passé et avec Abigail Lytar (Rachael Leigh Cook), l’amour de jeunesse du faux médium.

Gus, lui, aura droit à une réunion de famille agitée à l’occasion du spécial de Noël. C’est peu, mais il faut avouer qu’il a là sa dose pour la saison.

Dans le même esprit, nous aurons l’occasion de rencontrer la sœur de Chief Vick, interprétée par Jane Lynch, ainsi que l’ex-femme de Lassiter (Justine Bateman).

La famille est ainsi au cœur des 16 épisodes de la saison, mais ce n’est pas pour autant que l’on abandonne l’aspect fortement thématisé de ceux-ci. On va donc revisiter le Disco, les slasher movies, les films des 80’s, Evil Knievel, Backdraft, et même entrer dans l’univers du football américain.

Tout ceci donnera du bon et du moins bon, car on ne peut pas dire que la saison va briller par sa régularité. En fait, on ne chutera jamais trop bas question qualitatif, mais certains épisodes se révéleront être juste quelconque.

La principale faute commise par l’équipe de Steve Franks fut d’éloigner bien trop souvent nos deux héros de leurs collègues de la police. Lassiter et Juliet auront le droit à quelques attentions, mais resteront le plus souvent en retrait, faisant leur quota de participation minimum dans la majorité des cas. S’ils sont sous-employés, c’est avant tout, car il y a une volonté assez claire d’envoyer Gus et Shawn vers d’autres types d’aventures. Encore une fois, cela sera parfois payant, parfois non.

Au final, cette troisième saison se sera montrée assez irrégulière sur bien des aspects. Malgré ça, Psych garde son charme, ce qui est sa force première, associée, bien entendu, à ses dialogues enlevés. Une combinaison qui évite qu’un épisode moins bon ne soit véritablement mauvais. Espérons quand même que la prochaine fournée soit plus consistante.