Psych - Shawn (and Gus) of The Dead (2.16)
Il est 4 heures du matin, et l’alarme du musée de Santa Barbara s’est déclenchée. Lassiter et Juliet se retrouvent sur les lieux pour découvrir qu’une momie de l’exposition à disparue, ainsi que le gardien de nuit, Hastings, qui possède un dossier criminel. Lassiter pense que cette affaire est une perte de temps, vu qu’il travaille sur un autre dossier, où il essaie de prouver que la mort de William Wyles III n’était pas accidentelle, comme il le penser au début.
Sophie, la gérante du musée, ne pense pas comme lui et veut qu’une vraie enquête ait lieu. Pour cela, elle veut faire appel à Shawn Spencer, celui qui a découvert Zippy.

On clôture la saison sur un épisode à l’ambiance bon enfant, écrit et réalisé par Steve Franks. Ce dernier fait d’ailleurs une petite apparition dans l’épisode au cours de la scène où Shawn et Gus sont au téléphone, cherchant à savoir comment on peut quitter la salle égyptienne, sans être vu par les caméras.

Un petit retour du côté historique pour la série, un sujet qui lui réussit assez bien en règle générale. Si ce n’est pas la franche rigolade, l’épisode offre une atmosphère de détente, et un bon moment en compagnie de notre duo.
On remarque une tendance à mettre Shawn un peu au placard, dans ces moments explications. Maintenant qu’on a bien compris que tout le monde en a marre des numéros de Spencer, pour la saison prochaine, il serait bon de ne plus jouer dessus.
L’épisode résout aussi une petite intrigue mise en place dans le pilote : l’intérim du Chief Vick. Pour elle, c’est la bonne, elle a demandé au maire de prendre une décision, et sans réponse, elle quitte son travail. Au dernier moment, elle est appelée et on lui offre le poste (sans le mot intérim). On avait presque oublié ce statut cette saison, et c’est bien d’avoir enfin donné une certaine conclusion à cette histoire. Au moins, cela ne terminera pas aux rayons des erreurs scénaristiques.
Lassiter est aussi en forme dans cet épisode, et ce, dès la scène d’ouverture. Et on ne s’en plaindra jamais.
Henry a droit à une ou deux scènes dont on voit venir la conclusion de loin, et qui termine l’épisode. Il veut parler à Shawn en privé, et veut le voir le samedi, refusant de dire devant Gus ses raisons. Ce qui nous met la puce à l’oreille, c’est le flashback 1987 où l’on entend la mère de Shawn, ce qui n’était jamais arrivé. C’est ainsi que l’épisode s’achève sur Shawn ouvrant la porte et se retrouvant nez à nez avec sa mère, qui reste hors du champ de la caméra.

Une conclusion sympathique, qui finalement, apporte pas mal d’éléments à la série, montrant aussi sa volonté de développer, et de ne pas faire que du simple épisode à la semaine.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire