Psych – Shawn Gets The Yips (4.05)

Alors que l’équipe de baseball du département de police fête sa défaite en célébrant l’anniversaire de McNab, un voleur entre dans le bar, mais est interrompu par Lassiter. Shawn va rapidement découvrir qu’il s’agissait d’un tueur qui en avait après le détective.

Mais qui veut la peau de Lassiter ? La réponse est évidente au bout de 20 minutes d’épisodes, mais cela ne va pas gâcher le plaisir d’avoir un épisode qui met Lassie en vedette.

Au fil des saisons, le duo de détectives de la police de Santa Barbara a vu sa place dans les intrigues diminuées considérablement, servant le plus souvent à prendre des raccourcis sans que cela ne soit dérangeant. En ce début de saison, la tendance semble légèrement changer, car Lassiter et Juliet sont un peu plus présents, même si c’est surtout lui qui en profite, elle reste un peu trop là pour une question de formalité.

Bref, Lassie se retrouve impliqué dans l’enquête, car on veut le tuer. Rien de bien surprenant vu le nombre d’ennemis qu’il s’est faits au fil des ans, et il en est fier. Quoi qu’il en soit, il veut régler l’affaire lui-même et cela sera une bonne source pour obtenir du matériel comique de la part du personnage.

Dans le même esprit, Shawn et Gus sont plutôt en forme et vont produire quelques running gags efficaces qui maintiendront l’humour de l’épisode à un bon niveau du début à la fin, même si, comme toujours, Shawn se révèle par moment un peu lourd.

Dans tout ça, Juliet parait être là au départ parce qu’elle fait belle dans le paysage, avant de finalement trouver un rôle un peu plus conséquent, sans pour autant être primordial. Il serait donc temps de lui fournir une intrigue bien à elle.

Donc, comme je le disais, le coupable est rapidement identifié, enfin, si on connait Stephen Lang qui fait la guest star. À côté de ça, l’épisode délivre une bonne dose de comédie, et déroule son intrigue avec un rythme bien maitrisé. Les ingrédients d’un bon épisode en quelque sorte.