Un membre d’un groupe de voleurs de voitures est retrouvé mort. Shawn et Gus partent en infiltration dans l’univers du street racing pour s’approcher des suspects.

Shawn et Gus vont donc se la jouer Fast & Furious cette semaine. Enfin, comprendre qu’ils partent en infiltration et, pour eux, peu importe le milieu à infiltrer, Point Break reste la référence.

Tout commence quand même avec Lassiter qui nous apprend qu’il pourchasse un gang de voleurs/street racers depuis plusieurs mois. Le type d’introduction servant à poser le contexte rapidement, mais qui manque de spontanéité et qui, malheureusement, va amplifier le fait que Lassie n’est clairement pas assez impliqué dans une affaire qui était la sienne à l’origine.

Il ne faut donc pas longtemps pour que notre duo de détectives s’approprie toute l’enquête et décide de partir en infiltration. Le fait est qu’ils n’y connaissent rien, mais leur maladresse et le non-sens qui sort en continu de la bouche de Shawn vont étrangement leur offrir l’opportunité d’entrer dans le gang. L’ensemble peine à être crédible et même si ce n’est pas toujours ce que l’on attend avec Psych, il faut reconnaitre qu’ici, il n’y a pas beaucoup d’efforts de fait pour étoffer l’environnement.

Le coupable est évident dès le départ et il n’y a pas de surprise en stock. Tout repose sur Gus et Shawn qui délivrent alors tout ce qu’on attend d’eux. Ils sont d’ailleurs assez énergiques dans leurs allers et retours verbaux. De plus, Adam Rodriguez se montre plutôt convainquant en tant que guest star, son personnage ne prenant pas vraiment au sérieux les deux détectives, ça aide à vendre le morceau.

Dans l’ensemble, cet épisode arrive quand même difficilement à tenir la distance, bien qu’il offre le minimum que l’on attend de la série. Le souci est clairement le peu d’effort fait pour apporter de l’originalité à une histoire déjà trop souvent racontée. Psych peut faire mieux, rien qu’en jouant avec les clichés, ici il y avait le matériel, mais l’ambition n’était pas là.