Ray Donovan – The Bag Or The Bat (1.01)

1 Juil 2013 à 10:06

Ray Donovan - The Bag Or The Bat (1.01)

À Los Angeles, Ray Donovan est l’homme à appeler quand on est riche et que l’on a un problème à régler. C’est sa spécialité, mais s’il excelle à son travail, régler ses propres problèmes s’avère être plus compliqué, tout particulièrement quand son père sort de prison.

Nouvelle série lancée sur Showtime cet été, Ray Donovan se propose de nous entrainer du côté obscur de la célébrité sous le soleil californien auprès de l’homme qui gère les problèmes des stars, même ceux qui ne devraient pas l’être. C’est ainsi que tout commence, avec une overdose gênante et des réputations à préserver.

Cela dit, les paillettes hollywoodiennes, même les plus trash, ne sont qu’une façade dans la vie de Ray Donovan. Le show se présente alors définitivement plus comme un drame familial avec les Donovan et leurs blessures trop profondes pour guérir qui s’imposent à nous.

Scénarisé par Ann Biderman, ce pilote est alimenté par la rage qui habite son héros. Ray est un homme meurtri qui est rongé par un passé douloureux, dont le suicide de sa sœur qui le hante encore. Il semble refuser de se soigner et c’est probablement pour cela qu’il est le meilleur à ce qu’il fait, car il canalise sa colère pour en faire une force. Le problème est qu’il doit se contrôler et le retour de son père perturbe un équilibre fragile. On constate dès lors que le monde de Ray commence à osciller et que cette première saison se proposera indéniablement de nous montrer comment tout ceci fait pour ne pas simplement s’écrouler. On devrait alors voir Ray confronter ses propres démons, tout en s’occupant de faire disparaitre ceux des autres.

Dans ce sens, Ray Donovan s’annonce relativement riche et intense, tout particulièrement dans son exploration des péchés des Donovan et du gratin hollywoodien – d’ailleurs, une thématique religieuse est assez présente et offre une perspective particulière à l’ensemble. Néanmoins, la force première de la série se situe pour le moment du côté du casting. Liev Schrieber s’impose avec beaucoup de charisme, dominant l’image et entretenant le feu qui anime son personnage. Il trouve en plus en Paula Malcolmson un contrepoids parfait qui ajoute une couche de sensibilité au show et en Jon Voight une direction à suivre qui sera indéniablement mouvementée. Les figures secondaires sont également prometteuses, mais n’ont naturellement pas encore été tous pleinement introduits.

Mis en scène par le vétéran Allen Coulter, ce premier épisode de Ray Donovan se révèle être extrêmement bien maitrisé et fait un travail d’exposition aussi engageant qu’ambitieux. Il installe des challenges intéressants pour des personnages écrits avec doigté. Espérons alors que le niveau se maintienne, car le show a un potentiel indéniable à ce stade, aussi bien au niveau de son sujet que du traitement de celui-ci.

Déjà publié le 20 juin 2013. Republié le 1er juillet à l’occasion du lancement officiel de la série sur Showtime.
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link