Rescue Me – Mickey (5.11)

Tommy apprend ce qui se passe entre Black Shawn et sa fille. Teddy revient, euphorique et alcoolisé. Mickey a confirmation que son cousin recommence à boire. Sean informe Needles de son opération. Lou tente de se débarrasser de Candy.

Commençons aujourd’hui par un petit aveu. La direction prise par cette saison depuis 2-3 épisodes me laisse plutôt dubitatif. Comme s’il y avait une volonté de revenir à des storyarcs réussies, mais déjà epuisées, tout en étant coincées par les évolutions des personnages. Sheila, par exemple, retrouve un peu ce qu’elle était en saison 2, alors qu’il y a peu elle avait fait une véritable avancée dans sa relation avec Tommy. Et hop, la revoilà à l’utiliser et à se prendre la tête avec lui. De plus, cela arrive au moment ou avec Janet, les choses s’arrangent. Un triangle destructeur de nouveau en place, mais qui n’a plus trop de raisons d’être.

Si cela est encore présent dans aujourd’hui, il est rassurant de voir que les storylines voisines, elles, prennent de l’essor, même si Franco qui rencontre Tawny Cypress à la salle de boxe ne semble pas être précurseur de… grand-chose en fait.

En tout cas, l’épisode contient d’excellents moments comiques. On a Black Shawn face à Tommy, devant lui révéler la vérité sur Colleen. Le retour triomphant de Teddy. Mais surtout, Sean, à l’hôpital, sous anesthésiant, qui se tape un délire musical sorti de nulle part. C’est tellement en décalage que ça fonctionne instantanément.

Cette histoire arrive donc prochainement à son terme, mais c’est le moment où Needles, puis Lou, s’y insèrent. Le boss se retrouve dans une drôle de position et l’on sent là encore une volonté scénaristique de lui donner du matériel, lui qui trouve si difficilement sa place dans la série.

Du côté de Lou, l’affaire avec Candy n’évolue pas vraiment. C’était presque prévisible. Il y a toujours eu ce type d’intrigues secondaires qui avancent au ralenti. C’est un peu la marque de fabrique de Rescue Me.

On finit par Tommy et Mickey. Ce dernier n’est pas stupide et va pousser son cousin à tout avouer, en public en plus. De nouveau, cela me laisse perplexe. Où cette histoire de « je ne suis pas alcoolique » est sensée nous mener ? Est-ce une passade ? Il est clair qu’il s’agit une fois de plus de renouer avec le passé, à savoir, Tommy alcoolique, sauf que cela manque de force, de tension et d’enjeux. La scène aux AA s’accompagnant en plus du retour d’un extra de la saison 2, venue nous rappeler l’époque où le pompier n’assumait pas sa situation.

De manière générale, l’épisode est assez bon, en partie grâce à son rythme comique. J’espère que tout ce qui est fait autour de Tommy trouvera bien une logique dans le cadre de son évolution. Ou, au moins, qu’il passe à autre chose.