Tommy reprend le travail à la caserne. Sean et Mike sont vexés par une réflexion de Black Shawn. Lou a des problèmes de santé. Franco sympathise toujours un peu trop avec Janet. Et la 74 Truck ne compte pas se laisser fermer.

La série reprend petit à petit des couleurs et rien de mieux qu’un épisode entièrement dédié au job pour rebooster tout le monde.

De plus, il semble que certaines storylines vont rapidement s’effacer, comme celle de Sheila qui n’avait pas beaucoup de sens et qui était redondante. Elle n’est pas proprement conclue, mais, bien que l’on ne sache pas vraiment ce qui s’est produit, il est clair que l’on passe à autre chose.

Du côté de Tommy, l’épisode va être plutôt calme. Avec ses collègues, il reprend le job, doucement, mais surement. Il refuse d’admettre que sa blessure le handicape, car il est tellement content d’être de nouveau au travail qu’il préfère savourer le moment dans son coin. Son seul souci est la relation Franco/Janet qui, quand on est à côté, sonne quelque peu inappropriée. C’est clairement un petit jeu qui va se poursuivre quelque temps encore, ce qui n’est pas trop gênant si cela ne devient pas juste une simple routine comique – comprendre qu’il faudrait que cela aille concrètement quelque part.

Il nous reste bien entendu le problème de l’alcool qui sera rapidement évoqué à deux moments. Au début, quand Tommy explique que, maintenant, c’est uniquement consommation de vin (babysteps), puis quand Teddy et Mickey passent pour livrer un cadeau avant de partir de manière cryptique. On peut dire que c’est assez léger.

Et donc, vu que l’on est chez les pompiers, c’est l’occasion de faire le point sur tout le monde. Sean et Mike sont toujours stupides, mais ils n’aiment pas que Black Shawn le leur rappelle. Résultat, ils vont délivrer des dialogues hilarants dans leur quête du parfait contre-exemple à leur stupidité. Dommage qu’ils poursuivent dans leur rôle de simple accessoire comique, mais au moins ils le font bien. Black Shawn, lui, n’aura pas vraiment plus, de toute façon, mais quand il se réconcilie avec Sean, ils abordent leurs expériences avec les femmes Gavin, ce qui nous rappelle qu’à un moment ils ont été plus dans la série. Et j’espère que ça reviendra.

À côté de ça, il y a la storyline sur la fermeture de la caserne. On nous place quelques affrontements verbaux tragicomiques avec les pompiers du 74 Truck, histoire d’entretenir la compétition. Ça fonctionne assez bien pour qu’on puisse souhaiter en avoir plus comme ça.

Pour finir, Lou. Dès qu’il est cantonné à l’arrière-plan, j’ai envie qu’on lui donne du matériel pour revenir sur les devants. Cela semble être ici le cas, le personnage se retrouvant avec des problèmes de santé. Tout le monde pense que cela vient du fait qu’il n’arrête pas de manger, mais la fin de l’épisode change cela et apporte une dimension dramatique que l’on peut espérer voir exploitée dans le prochain épisode.

En tout cas, même si Comeback n’est pas très fourni question avancées narratives, on retrouve bien l’ambiance des épisodes « à la caserne » et tout le monde a le droit à son moment. Le plaisir est donc là et la saison semble se remettre réellement sur les rails en laissant s’estomper les storylines les moins prometteuses.