Rescue Me – Iceman (5.08)

Tommy recommence à boire et cela s’accompagne de ses fantômes qui font surface pour mieux le tourmenter.

Cette saison de Rescue Me semble encline à expérimenter un peu. Après un épisode éloigné de la caserne, on revient à New York, au bar de Mike. Tommy se retrouve seul à faire la fermeture, il l’a voulu, il veut boire. Il est intéressant de voir comment cette rechute va évoluer, car jusque-là, c’est assez surprenant.

À peine a-t-il commencé à vider son verre qu’ils sont de retour, ses fantômes. C’est presque un plaisir de revoir ainsi Johnny, Jimmy et le patriarche des Gavin. On va alors avoir le droit à une réunion de famille agressive qui ira, dans son concept, beaucoup plus loin qu’on aurait pu le penser. En tout cas, la réalisation appuie à merveille un casting au sommet de son art qui travaille avec des dialogues intelligemment écrits permettant à Tommy de replonger dans ses culpabilités, notamment vis-à-vis de la mort de Jimmy aux conséquences maintenant différentes.

Tommy se sent coupable, mais va vite faire le tour de la question et blâme son père, car ce dernier ne leur a jamais appris à être autre chose que des héros dans le feu de l’action. L’incendie, les tours qui tombent, il gère, le mariage, les enfants, non, et ça lui fait peur.

Après cela, Lou arrive, et les deux amis enterrent la hache de guerre en avouant qu’un Tommy qui boit est plus supportable qu’un Tommy qui a laissé tomber la bouteille. Au moins, il est marrant.

La suite de l’épisode va se concentrer sur les autres membres de la caserne, s’intéressant en particulier à Damien et Mike. Franco, comme toujours depuis le début de la saison, se retrouve avec des scènes qui semblent forcées dans le décor, mais cette fois, on veut faire quelque chose de lui. Certes, c’est tellement monté de toutes pièces, avec un Lou préparant une sale magouille et Needles soudainement redevenu le bon pote, qu’il est difficile d’adhérer, mais on verra, ça peut donner quelque chose de bien.

Sean a également droit à quelques avancées du côté de son cancer. Enfin, un incident qui le conduira à l’hôpital.

On finit par une scène d’incendie, mais surtout, par un cliffhanger, chose très rare dans la série, en particulier de ce type : Tommy doit aller chercher Damien pris dans un immeuble en feu.

Nous voilà donc avec un épisode en deux temps, dont la première moitié d’un très haut niveau permet de compenser les défauts de la seconde. Un léger déséquilibre qui n’est pas réellement handicapant dans le sens où chaque partie contient des éléments intéressants.