Rescue Me – Initiation (5.15)

Damien est enfin diplômé et il commence sa première journée au 62 Truck. Sean est sorti de l’hôpital.

Après l’épisode fortement orienté drama, celui qui était comique, on se retrouve avec un mélange des deux. De l’humour, de la tension, et le petit plus qui fait de Rescue Me ce qu’elle est.

Tommy a eu le droit à être vraiment sur les devants dernièrement et même s’il n’est jamais mis en retrait, ce dernier épisode donne une belle part à toute l’équipe, plus ensemble que séparé d’ailleurs. Il faut dire que l’arrivée de Damien va concentrer toute l’attention sur cette première journée de travail. Le caractère du personnage fait de lui le client rêvé au poste de probie. Les gars prennent un certain plaisir à lui faire faire le sal boulot et autres blagues traditionnelles. On aura droit également à une scène d’incendie qui va tourner moyennement bien. Le fait que ce ne soit pas tout de suite excessif pour mettre Damien en danger est une bonne chose, même si on ne peut que s’inquiéter pour lui quand on connait un peu les routines scénaristiques de la série.

En dehors du job, nous avons Sean qui est sorti de l’hôpital et qui nous donnera une dernière bonne scène avec sa mère et son frère, histoire de clôturer leur passage qui fut assez inégal, mais quand même mémorable. En tout cas, il a une nouvelle politique : vivre gros, ne plus se retenir. Le contrecoup de la maladie, et cela parle aux autres, notamment à Franco et black Shawn qui finiront par revoir leur point de vu.

À côté, nous avons encore cette histoire avec Carla qui fait du surplace. Candy est absente. Mais on a quand même Tommy qui va trouver le moyen de frapper un politicien et d’énerver une fois de plus Needles. Ce dernier est toujours aussi peu constant. Aujourd’hui, il se la joue big boss, mais la prochaine fois ?

On finit sur le passage de Jimmy qui nous ramène à loin, car cela fait longtemps que l’on n’avait pas vu le fantôme parler à son cousin comme ça, surtout au sujet de Sheila. On a alors une sorte de flashback plutôt sympathique.

Mais bon, si l’épisode délivre de bonnes scènes, jouant sur plusieurs points forts de la série, il n’y a réellement qu’une seule histoire de développer. Un bon moyen de recentrer l’action autour de la caserne. Cela empêche par contre à l’épisode d’être marquant, car bien qu’il soit agréable à regarder, il manque de panache – les gars étant plus extrême quand ils sont seuls.

Pour finir, j’ai oublié de parler de Janet qui refait une apparition. À ce point, je me demande ce qu’elle fait encore dans la série, car quand elle n’est pas là, elle ne manque pas, et quand elle vient faire une scène ou deux, c’est juste pour ressasser éternellement les mêmes choses. Tommy semble moins confus loin d’elle.