Rescue Me – Perspective (5.06)

Sean apprend combien l’opération va lui couter. Les déclarations conspirationnistes de Franco se retournent contre lui à la caserne. Tommy et Lou se fâchent à cause du reportage sur 9/11.

Cette saison commence à tourner de façon originale en plaçant Tommy dans des situations où il se doit d’apporter des réflexions plus poussées sur ce qu’il pense, en particulier au sujet de 9/11, et surtout, sur Jimmy.

Dans ce sens, Genevieve prouve enfin sa valeur ajoutée à l’histoire. Elle offre une perspective inédite en plus d’entrainer Tommy là où il ne préfère pas aller. Revoir le début de la série aujourd’hui permettrait de réellement constater le contraste et l’évolution qu’il y a eu de ce côté pour l’ensemble des personnages. Peut-être que le livre de la française a finalement une véritable raison d’être, mais pas celle que l’on croyait être au commencement.

À côté de ça, nous avons Sean et son cancer. Dans la pure tradition qui entoure le personnage, on ne va pas plonger dans le drame à outrance, car même s’il y a une certaine gravité dans le fond, la forme, elle, flirte avec la comédie. Une approche originale de ce genre de thématique, dans le style Rescue Me.

Franco, lui, se retrouve aussi avec des problèmes, mais il les a bien cherchés. Toutes ces histoires de conspirations qui paraissaient anodines, il y a encore quelques épisodes, deviennent sources de conflits au sein du 62 Truck. Étonnamment, c’est Needles qui en tire le plus parti grâce à une scène totalement inattendue qui lui permet de gagner en profondeur, de repréciser sa place dans l’équipe.

Pour finir, Lou a une nouvelle fois un échange verbal mouvementé avec son meilleur ami. La scène se montre très bien écrite et pleine de sens. Cela participe à ce qui pourrait être attribué à une campagne de démystification de Tommy. Celui-ci trouvait toujours le moyen de se donner le beau rôle, ce qui avait, à force, créé autour de lui une sorte d’aura glorificatrice, si je puis dire. Maintenant, il tombe de son piédestal où son incroyable arrogance l’avait installé. Le tout allant de pair avec la fin de sa première année sans alcool. Comme s’il passait un cap qui le forçait à regarder un peu trop en arrière et à devoir affronter ses erreurs de jugement. Bien entendu, sa logique le poussera à reprendre un verre. Difficile, pour le moment, de savoir si cet acte aura un impact ou non pour la suite.

Bref, l’épisode poursuit ce qui a été commencé depuis le lancement de la saison, cet approfondissement inédit des thématiques fortes de la série. Le tout est appuyé par un casting au top de sa forme et qui se trouve ici mis à l’épreuve dans des scènes en apparence simples, mais quand même intenses.