Rescue Me – Wheels (5.14)

Franco a son premier combat. Damien est sur le point de passer son examen. Sean avoue avoir pris l’argent du bar. L’équipe du 62 fait une démonstration pour les enfants cancéreux.

Après l’épisode de la semaine dernière qui était certainement l’un des plus intenses que la série ait eu jusqu’à maintenant, il n’est pas très surprenant que l’on retrouve à plein régime l’autre face de Rescue Me, celle de la comédie.

Du début à la fin, les gars vont enchainer les dialogues envolés et imagés comme ils savent si bien le faire, avec de la comédie de situation et quelques petites surprises au passage, notamment pour Lou.

Mais, commençons par le commencement. Franco a son match de boxe. Jusqu’ici, cette storyline n’a été qu’une longue blague sans épaisse, sans enjeu. En fait, ça donnait juste l’impression d’être inséré là pour que Franco ait des scènes à lui, même si finalement, on se souviendra plus de Lou, Needles et du vieux coach. On en arrive donc au moment où Carla entre en jeu et s’impose comme étant la porte de sortie de ce vide scénaristique. Cette dernière va devenir intime avec Franco, comme on pouvait s’en douter, mais à la caserne, tout le monde pense qu’elle est lesbienne – observation faite par Colleen. Bref, moquerie et doute, à suivre.

Lou, de son côté, continue à se prendre la tête avec Tommy au sujet de Candy. On le sait, il est peu probable que cela fonctionne entre eux deux et on attend la chute avec une certaine appréhension. Que va-t-elle faire à ce pauvre Kenny ? Rien, peut-être, mais avec sa chance… Quoi qu’il en soit, elle met le turbo et veux pousser leur relation au mariage. Voilà de quoi laissé perplexe.

Pour Tommy, c’est plutôt calme. Un repas avec Sheila et Damien qui se conclut par un léger brin de folie, comme toujours. Le fils de Jimmy est bientôt pompier et j’espère que ses premiers jours en tant que probie il va morfler un peu, histoire de le rendre un peu plus supportable.

On en arrive à la fin, où l’on a le droit à une course poursuite en camion de pompier assez détonante. De quoi conclure un épisode bien léger qui a procuré pas mal de rires. On peut certainement reprocher le fait qu’une transition moins brutale entre Torch et Wheels aurait été recommandée, mais le fait est que cela ne dérange finalement pas trop.