Revolution : se battre pour le futur (saison 2)

12 Juil 2014 à 11:38

Revolution saison 2

À peine rétablie, l’électricité est aussi vite repartie. Cela fut suffisant pour que deux missiles nucléaires détruisent Atlanta et Philadelphie et bouleversent alors les gouvernements en place. Miles, Aaron et Rachel se sont installés à Willoughby, au Texas, pour tenter de reconstruire une vie. Lorsque le gouvernement américain fait son retour pour reprendre en main le pays, la lutte contre l’oppresseur doit se poursuivre et pour Neville, celle-ci est très personnelle…

Après une première saison qui avait posé la République de Monroe en adversaire, la série a fait son retour avec une seconde saison proposant une autre conjoncture politico-socio-économique. C’est le genre d’effet qu’ont des missiles nucléaires dans un monde déjà en perdition.

Pour Miles, Rachel et Cie, le combat continue, mais celui-ci aura évolué et leurs ennemis ont un nouveau visage : celui du gouvernement, dit les Patriots. Les méthodes employées sont aussi impitoyables que violentes ici pour donner le jour à une vision particulière de l’Amérique. En plaçant cette institution dans le plus mauvais rôle possible, on pourrait presque croire que l’équipe d’Eric Kripke cherche à nous parler de la corruption d’un système et des mensonges qui l’accompagne pour le voir exister ou perdurer.  Néanmoins, ce serait sûrement aller un peu trop loin dans les thématiques du show, avant tout car l’approche choisie est un peu trop simpliste pour qu’on puisse aller jusqu’à tirer de telles conclusions.

Pour autant, les scénaristes de Revolution ont des choses à dire, et ont surtout l’intelligence de vouloir le faire à un niveau humain. Chaque tentative pour mener une vie normale est plus ou moins vouée à l’échec dans cette saison, les choses tournant mal dès que cela est possible, et en bout de route, un personnage comme Tom Neville en deviendrait presque une figure tragique.

Justement, Revolution s’intéressera vraiment aux motivations de ses combattants et ce qui les pousse à prendre les armes. Charlie en est une assez bonne illustration, à la fois raison pour laquelle sa mère se bat et qui aura vu trop de monde mourir devant elle au point de perdre une partie de ses repères. Chacun tente ainsi de survivre à sa manière, et cette saison 2 cherche donc sans conteste à signifier qu’ils ont tous besoin d’une raison pour continuer à avancer. Celle-ci est bien entendu majoritairement humaine.

Si cela manque parfois d’une certaine finesse, les interrogations qui sont soulevées ont le mérite d’être pertinentes et de trouver un sens dans ce qui se déroule. Il fallait bien au moins cela pour justifier que personne ne tire une balle dans la tête de Monroe dans le début de la saison. Contre toute attente, ce dernier s’affirmera comme presque vital pour l’approche émotionnelle, malgré le fait que cela finit par virer à la dispute quasi continuelle au point d’en devenir lassant. Avant cela, sa relation avec Miles et ses méthodes expéditives auront le mérite d’aider réellement à faire avancer le récit et à donner du poids à sa présence.

On pourra reprocher au show, après une première partie de saison plutôt enthousiasmante, de s’enliser quelque peu dans des détours avec des intrigues qui piétinent un peu trop. Le sentiment est sûrement exacerbé par la façon dont les personnages sont éparpillés, avec des histoires qui ne sont pas qualitativement toutes du même niveau.

C’est définitivement en compagnie d’Aaron dans sa partie SF que Revolution s’égare le plus. La série multiplie d’ailleurs les maladresses pour faire véhiculer ses idées, ayant clairement des difficultés à illustrer son point avec les nanotechs. Tout n’est pas à jeter, mais il en reste pas moins que cela est plus frustrant ou troublant qu’excitant. Cela est quasiment toujours déconnecté des principaux enjeux, bien que cela soit important et cela amplifie ces sentiments. En bout de route, cela apparait alors plus comme quelque chose qui était la pour préparer à une saison 3 qui ne verra pas le jour.

Cette saison 2 de Revolution aura su être dans son ensemble divertissante, malgré quelques égarements ou baisse de rythme à l’occasion. On peut tout de même regretter que l’ultime épisode ne se soit pas terminé quelques minutes plus tôt, ce qui aurait permis à la série de se conclure sans ouvrir une porte pour la suite.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link