Revolution : le courant passe enfin (saison 2, partie 1)

Revolution (saison 2, partie 1)

Six mois ont passé quand on retrouve les héros de Revolution en ce début de saison 2. Beaucoup de choses ont donc changé, mais l’électricité est repartie aussi vite qu’elle est arrivée. Juste le temps de laisser des bombes exploser et de bouleverser la conjoncture politico-socio-économique du pays avant que l’âge de pierre ne fasse son retour.

Malgré ça et un season premiere peu encourageant, Revolution montre sans trop tarder qu’elle n’est définitivement plus la même, et ce, dans le bon sens du terme. Bien entendu, elle a toujours ses problèmes qui découlent principalement des nombreuses erreurs qui ponctuèrent la première saison, mais la différence est rapidement notable.

Nous retrouvons donc Miles, Rachel, Charlie et Aaron dans une petite ville du Texas où ils ont commencé à se reconstruire une vie. Du moins, jusqu’au moment où de nouveaux ennemis font surface. D’ailleurs, les anciens aussi ne tardent pas à réapparaitre, mais les rapports de forces ont changé et ils ne sont plus vraiment à éliminer désormais, au contraire.

Bref, c’est du Revolution, ça part forcément un peu dans tous les sens au premier abord. L’originalité est qu’Eric Kripke a réussi à se débarrasser du penchant rocambolesque de son show en se focalisant sur des enjeux à dimension humaine et en trouvant un ennemi qui tient véritablement la route et qui ne nous entraine pas dans du soap de bas étage.

Le gouvernement américain est donc de retour et veut reprendre en main le pays. Cela frôlait la blague quand ce fut annoncé en fin de saison 1, mais on nous construit gentiment des fondations plus convaincantes qui font que ce qui semblait totalement sortit de nulle part finit par prendre du sens. C’est même assez bien pensé dans l’ensemble. Ce n’est certes pas original, mais si s’inspirer du Troisième Reich est un peu facile, il faut admettre que cela apporte du matériel solide. Après tout, l’Histoire se répète et, en tenant compte de ça, il y a une certaine logique qui ressort des agissements de ces pseudo-patriotes américains.

C’est en tout cas définitivement un terrain propice pour fournir à un personnage comme Tom Neville de quoi alimenter sa soif de vengeance qui ne s’encombre pas d’une once de bonne morale. Giancarlo Esposito est brillant quand il s’agit d’être diabolique et, cette fois, on ne peut qu’être de son côté. Il se retrouve donc avec sa propre storyline qui ne trainera pas, comme le reste de ce début de saison d’ailleurs.

Il y avait une direction à suivre et personne ne perd des yeux le but à atteindre dans l’équipe scénaristique. Voir Revolution aller quelque part est probablement ce que l’on n’espérait plus véritablement après la saison 1.

Tout ceci fait que la série devient plus accrocheuse et il est presque aisé de s’investir concrètement dans ce que les personnages vivent. Il y a tout de même un point faible et il se trouve dans la partie science-fiction du show, là où on ne pouvait pas vraiment l’attendre. Il faut dire que les éléments les plus importants dans le domaine étaient restés jusque-là à un niveau d’exploitation relativement limité. Avoir Aaron qui se retrouve coincé en plein cœur d’un épisode de The X-Files sans vraiment savoir quoi faire est par moment quelque peu irritant. Heureusement, des réponses finissent par arriver, même si elles poussent le bouchon un peu trop loin en tentant de s’inscrire dans une logique qui n’est pas vraiment intéressante à exploiter.

Globalement cette première moitié de seconde saison de Revolution est une bonne surprise. La reprise s’est faite sans motivation, mais cela a rapidement laissé place à un enthousiasme modéré, mais tangible. Forcément, la série se traîne des bagages datant de la saison 1 qui sont par moment un peu lourd, mais ce n’est pas vraiment un show à toujours prendre au sérieux, donc il n’est pas trop difficile de passer outre pour apprécier le côté honnêtement divertissant de l’ensemble. Maintenant, on ne peut que souhaiter que la bonne moyenne soit maintenue avec la seconde moitié qui sera diffusée au printemps sur NBC.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link