Ringer, l’histoire d’une rédemption

29 Oct 2011 à 14:23

Ringer, c’est la série qui avait fait le buzz cet été. Imaginez, Sarah Michelle Gellar, idole d’une génération, de retour dans son premier rôle à la télévision depuis l’arrêt de Buffy en 2003. À la sortie de la première tournée de presse, le projet annonçait clairement son ambition. Fuyant la mafia, Bridget prend l’identité de sa sœur jumelle Siobhan, décédée dans d’étranges circonstances. Elle découvre très vite que cette nouvelle vie n’est pas si idyllique qu’elle le pensait. Au programme, un thriller sombre à tiroirs, complexe et fouillé, lorgnant du côté du film noir.

Puis, vint le 13 septembre 2011, la première diffusion sur la chaîne The CW et la déception. Ainsi, l’intrigue du pilote est tirée par les cheveux, poussive, et ce n’est pas le pire. En effet, la « Cwisation » se fait sentir, d’abord par un aspect soap trop développé et surtout une musique pop omniprésente et assourdissante qui fait tache. Cerise sur le gâteau, on se souviendra longtemps de la scène du bateau qui restera dans les annales comme la plus grotesque (et laide) de cette année.

Ringer était partie pour être la grosse désillusion de la saison 2011-2012. Mais – miracle de la télévision – il n’en est rien, bien au contraire. Aujourd’hui, la série a reçu une commande pour une saison complète et je fus le premier à m’en réjouir. Comment, après un aussi mauvais départ, la série a-t-elle fait pour se rattraper aux yeux de son spectateur ?

Tout d’abord, il ne faut pas négliger le rôle de Sarah Michelle Gellar dans tout cela. L’actrice porte la série sur ses épaules et jongle de façon convaincante entre ses trois rôles (Bridget, Siobhan et Bridget en tant que Siobhan). Elle a également le mérite d’avoir une fanbase « prête à l’emploi ». Par sûr que j’aurais continué Ringer au-delà du pilote, s’était il s’agit de quelqu’un d’autre que miss Gellar.

Mais il faut plus qu’une bonne tête d’affiche pour réussir sur la durée. Ringer mise donc sur des intrigues sombres et adultes, bien loin de l’autre série The CW se déroulant dans l’Upper East Side, j’ai nommé Gossip Girl. Un peu comme Nikita l’an passé, la série fait l’effet d’un ovni sur sa chaîne, ce qui la rend d’autant plus rafraîchissante.

Au fil de ces six premiers épisodes, les scénaristes vont régulièrement renverser nos attentes et nos idées préconçues des personnages. Si le pitch de base opposait la victime Bridget à la calculatrice Siobhan, les derniers épisodes tendent à brouiller les pistes. D’un côté, Bridget cherche à réparer les nombreux torts commis par sa sœur ; de l’autre, ses intérêts personnels prennent de plus en plus d’importance, à mesure que sa véritable identité est compromise. Jusqu’où sera-t-elle prête à aller pour conserver sa couverture ?

Malgré ses doubles jeux et autres chantages, Ringer ne donne pourtant pas dans le thriller anxiogène à outrance, ce qui garderait le spectateur à distance. Au contraire, elle joue la carte du rocambolesque, juste assez pour rendre le visionnage jouissif. Ainsi, on se délecte des rebondissements, loin d’être sans conséquence (le secret de Bridget est découvert dès l’épisode 5). Ringer peut à mon avis se vanter d’être une des rares séries à surprendre son public, encore aujourd’hui.

À ce stade, Ringer a donc réussi à me rallier à sa cause. Je ne dois pas être le seul, puisque les audiences – sans être pharamineuses – demeurent stables.  Il reste à présent à approfondir les personnages secondaires encore trop caricaturaux. Cela semble être le cas d’Henry, l’amant de Siobhan, qui, avec la disparition mystérieuse de sa femme Gemma se retrouve sur le devant de la scène. Une intrigue qui s’annonce d’ores et déjà juteuse. Vivement la suite !

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link