Le père de Hank et Evan revient dans leur vie, après 20 ans d’absence ; Hank ne l’accueille pas chaleureusement et a mieux à faire, devant surveille la santé de la belle-fille de Newberg et devant soigner les voisins de Jill. Divya veut apporter de la romance dans sa relation avec Raj, avant le mariage.

Pour cet épisode, Royal Pains décide de jouer la carte de la routine professionnelle, avec un Hank n’ayant pas qu’un seul patient, mais trois. Une façon de ne pas trop imposer la partie médicale pour offrir l’opportunité à Eddie R. Lawson de prendre ses marques.

Ainsi, Hank devra surveiller de près la santé de Blake Newberg, belle-fille de la cliente Ms. « Newparts » Newberg. C’est elle qui prend le dessus sur les autres clients – qui sont les voisins de Jill – ayant clairement le cas le plus important, mais celui-ci ne prend des proportions importantes qu’à la fin. Ainsi, cela laisse le temps à Hank de s’occuper d’un couple, dont la résolution médicale est un peu trop évidente.

Hank fait des allers-retours pour ses clients, pour son frère, pour Jill. Dans le cas de cette dernière, c’est pour l’aider à faire le grand ménage chez elle, voulant renvoyer son ex, Charlie, officiellement dans le passé. Les scénaristes insistent tellement qu’on peut se demander si ce n’est pas une excuse qui nous est adressée pour avoir créé Charlie, qui était une mauvaise idée. Enfin, ce sera aussi l’occasion de remettre en route la romance entre Jill et Hank, même si celle-ci risque de possiblement prendre son temps à se remettre en route. A voir ce que la suite nous réserve pour ces deux-là.

Véritablement au cœur des évènements par contre, c’est le père Lawson, Eddie R. Ayant fait son arrivée à la fin du précédent épisode, il est donc temps de faire connaissance, d’exposer les griefs d’Hank, la volonté d’Evan de voir une réconciliation familiale s’établir et de jouer avec ce trio. On ne sait donc pas sur quel pied danser avec Eddie R., les deux frères ayant tous deux une vision fort différente de leur père, que ce dernier tente d’exploiter. Ainsi, il confirme les deux points de vues, ce qui rend l’approche assez difficile, mais qui est en tout cas prometteur pour la suite. Les intentions du paternel restent inconnues, et il y a de fortes chances qu’elles évoluent au cours de la saison de toute façon. En tout cas, son introduction permet de disperser les informations sur le passé des Lawson, ce qui devrait continuer dans la suite.

Enfin, ce Lovesick est un peu faiblard en ce qui concerne sa partie médicale, mais réussit à convenablement imposer Eddie R. dans le décor. La suite devrait permettre de plus établir le personnage dans le paysage, qui amène avec lui pas mal de voies à explorer, ce qui est une bonne chose.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire