Royal Pains – Nobody's Perfect (1.11)

Pendant qu’Hank est à New York avec Boris, apprenant que son ancien hôpital veut lui prendre sa licence, Evan et Divya sont sur un bateau qui les emmène à la rencontre un client à l’identité secrète lorsqu’un accident se produit.

On était resté sur la réapparition surprise de Boris. Ce dernier annonce alors à Hank que ses anciens employeurs en ont après sa License de praticien, ce qui n’est pas pour le réjouir. Mais ce n’est pas tout, car le mystérieux bienfaiteur va finalement se décider à révéler ses secrets, son histoire médicale et l’affaire du requin.

Si au début de la saison, Boris semblait dépourvu de but, il apparait depuis quelque temps que ce n’était pas le cas et que, du coup, il méritait largement de rester dans le paysage. Ça, c’était au moment où il a disparu. Forcément, son retour a alors plus de force et commencer à réellement se révéler lui donne encore plus d’intérêt.

Tout ceci se mélange avec une autre affaire qui mêle Evan, Divya, et un client inconnu. Le tout nous emmenant sur un bateau avant qu’il y ait un drame. Inévitablement. Le cadre de la situation est plutôt bien présenté et l’intervention médicale – avec la participation via webcam d’Hank – se montre des plus prenantes. Le duo Evan/Divya fonctionne de plus en plus et l’aspect quelque peu impressionnant de leur « aventure » leur permet de l’illustrer encore plus. Certes, tout ceci semble presque un peu trop gros, mais l’important c’est que l’épisode en tire convenablement profit, et c’est le cas.

La conclusion prend par contre quelques raccourcis avec l’histoire de la licence d’Hank, mais le retour de Boris est prometteur. Le bémol de l’épisode est attribué une fois de plus à Jill et son mari. Depuis que celui-ci est arrivé aux Hamptons, la directrice de l’hôpital n’a fait que perdre en intérêt. À ce rythme-là, on va finir par espérer qu’elle ne revienne pas la saison prochaine. Il serait donc plus que temps de faire quelque chose pour remédier à ça, mais son dernier entretien avec Hank ne parait pas aller dans cette direction.

Mais peu importe pour le moment, car l’épisode s’est révélé suffisamment intéressant et captivant pour que l’on ne fasse pas trop attention à ce qui ne va pas.