Royal Pains – The Honeymoon's Over (1.08)

Alan Rybar, entrepreneur milliardaire franchement marié à une top-modèle, appelle HankMed pour un problème d’allergie qui se révèlera être un subterfuge pour cacher à sa femme des symptômes peu glorieux. À l’hôpital, Hank tombe sur un patient qui refuse de rester à l’hôpital et décide de lui proposer ses services pour le surveiller.

Comme on a pu le constater depuis le début de la série, Royal Pains bénéficie vraiment de son tournage sur la côte Est en engageant des guest stars de renom qui apportent un plus certains en sortant de leurs rôles de New-Yorkais traditionnels pour s’installer dans les Hamptons. Cette fois, il y a même double dose avec Peter Jacobson et Brooklyn Decker en jeunes mariés, et les excellents Lee Tergesen et Katie Finneran qui jouent le couple d’artistes, respectivement dessinateur et auteur.

Bref, cela nous permet surtout d’avoir deux storylines. La première mettant Divya dans une position où elle doit réussir à imposer son expertise, et la seconde poussant Hank à surveiller un patient qui est des plus récalcitrants. Evan navigue entre les deux faisant ce qu’il fait le mieux.

S’il n’y a finalement pas grand-chose à retenir de l’histoire de Divya qui ne fait que se répéter du début à la fin, Hank, lui, aura un peu plus à faire, ce qui est déjà plus intéressant. Entre les symptômes inquiétants de son patient et sa relation houleuse avec Jill, le bon médecin des Hamptons jongle comme il peut pour satisfaire tout le monde, ce qui n’est pas une mince affaire.

En fait, toute l’histoire avec Jill parait superficielle et inutile, vu que la chute était prévisible. Elle sert à appuyer un point peu pertinent, mais cela s’intégrera quand même dans l’épisode sans faire tache.

À ce niveau, répéter une fois de plus que la série montre une fois de plus qu’elle peut mélanger tous ses composants de manière convenable deviendrait un peu répétitif, mais c’est vrai. Ce qu’il faut maintenant, c’est réussi à équilibrer l’intérêt des diverses histoires, car Divya qui était plutôt prometteuse au départ hérite continuellement des intrigues peu passionnantes ou trop téléguidées, comme c’est le cas aujourd’hui. Evan, de son côté, s’est trouvé une bonne place dans le décor, n’imposant plus sa présence continuelle au premier plan. Il y gagne réellement.

Au final, cet épisode est de bonne facture, passe assez vite, bien qu’il y a un déséquilibre certain entre les personnages.

Guest Stars : Peter Jacobson, Brooklyn Decker, Lee Tergesen, Katie Finneran