Sanctuary – Webisode 2
Le Dr. Zimmerman se fait kidnapper par le serviteur d’Helen. Cette dernière lui montre son travail qui consiste à soigner les « Anormaux », c’est-à-dire les monstres ou autres espèces dont l’homme nie l’existence.
Cet épisode fait entrée le Dr. Zimmerman dans l’univers d’Helen. Elle lui propose de travailler à ses côtés. Par conséquent, nous sommes Zimmerman, et il a été clairement décidé que l’univers de la série nous serait présenté à travers son regard.

Sanctuary, à mon avis, risque de vite devenir une série frustrante. En 20 minutes, il se passe peu de choses. Dans cet épisode, il s’agissait d’introduire les personnages manquants, surtout le fille d’Helen, Ashley. Nous faisons aussi connaissance avec le serviteur d’Helen, qui est un humain plein de poils, sorte de mélange entre la planète des singes et d’un loup-garou d’une série pauvre.

La série bénéficie d’effets spéciaux en grande quantité, et cela est parfois bien trop flagrant. On peut comprendre la difficulté de vouloir faire un univers démarqué, mais cela ne le rend pas plus crédible pour autant.

Je n’en avais pas parlé dans ma première critique, je vais le donc faire maintenant : Sanctuary bénéficie d’un générique ! Je dirais qu’au vu de la durée d’un épisode, c’est un peu embêtant de se voir en plus sucré quelques secondes. Qui plus, il n’est pas particulièrement beau. Si la musique retranscrit bien l’univers, le visuel est quant à lui pas terrible, et bien que j’ai vu pire, j’avoue que pour une série de 20 minutes, diffusé sur le net (et loin du concept sitcom), j’aurais préféré ne pas en avoir du tout.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire