Sanctuary – Webisode 8
Suite et fin douloureuse de la saison 1 de Sanctuary. L’attaque est toujours en cours, mais que va-t-il se passer ?? Tadaaaa.

Sanctuary for All Nothing. Autant le dire tout de suite, ce dernier et ultime épisode de la première websaison de Sanctuary, est une blague. Déjà, tenez-vous bien, il fait à peine 12 minutes, générique compris. Ensuite, il n’y a que de l’action, ou presque. Le peu de dialogue est toujours du même niveau.

Le doc est toujours un flamby, Magnus fait toujours sa Carter, le Sasquatch, et bien, il fait toujours le sasquatch, mais Ashley, elle se mouille un peu. On note une légère amélioration des SFX, surtout sur les plans larges sur la ville, car dans le sanctuaire, c’est toujours aussi laid.

Au final, il n’y aura pas de conclusion, histoire de bien nous prendre pour des cons, l’épisode se finit sur un mystère, mais qui est encore ne vit ?? tadaa (bis). Si c’est tout ce qu’ils ont trouvé pour nous faire acheter la saison 2, c’est plutôt raté. Le plus triste dans tout cela, c’est que ça commençait sur une histoire qui n’a pas vraiment eu de conclusion, ça a enchaîné sur une autre, qui n’est pas conclue… Mais c’est nul ! On se demande presque où il est Owen !! En plus, au niveau utilisation du support, c’est naze. Rappelons aussi que les risques scénaristiques permis par le fait qu’il n’y a pas franchement de censure sur le net, et bien, ils sont inexistants. Sanctuary, c’est le pilot perdu d’une série dérivée de Stargate, mais malheureusement, il n’est pas resté perdu. Le bilan de saison est sans pitié, je sais, mais honnêtement, il faut le dire, Sanctuary a repris tous les travers scénaristiques de la franchise Stargate, sans oublier la construction inexistante de personnages, ça nous donne au final, un résultat déplorable. Sans un univers vaste et déjà développé pour le supporter ça ne pouvait rien donner de bon.

Oui, c’est pourrave !! Je le dis haut et fort. Mais pourquoi je me fais souffrir de la sorte ? Pourquoi ??? Comme si je n’avais pas eu ma dose avec Torchwood (et d’ailleurs, je suis tellement maso que je vais regarder la saison 2, de Torchwood pas de Sanctuary). Bref, j’aurais bien voulu faire un peu d’humour dans cette review, mais je ne pouvais pas m’empêcher de cracher ma haine. De toute façon, je me rattraperais sur Stargate Atlantis, fin septembre.

Bon, Sanctuary, ça pue de pied, et voilà.

Voilà ce que Carole en dit : « Il ne se passe rien dans cette épisode, Welcome To Sanctuary, Bitch ! »