Helen, Will et Ashley partent à l’assaut d’une crypte protégée par des êtres appelés The Keepers. À l’intérieur, ils trouvent trois femmes. Ces dernières pourraient bien être de très anciennes sorcières.

Le recyclage de la websérie continue avec l’histoire des 3 sorcières, revue et corrigée. Donc, pour la seconde fois, nous sommes en terrain connu, mais heureusement, l’histoire est quand même en partie modifiée. Il faut dire qu’à l’origine, elle se déroulait sur 20 minutes environ, ce qui laisse clairement de la place pour un développement plus conséquent, en 42 minutes.

Après une scène d’introduction un peu limite, car bon, les monstres sont censés être terrifiant et blah blah blah, mais une seule balle par tête est suffisant pour en venir à bout. Enfin bref, passons, car on peut imputer ça au matériel de base, même si on peut difficilement excuser le fait que ça n’ait pas été modifié. Tout ça nous emmène au SanctuaryHelen Magnus va passer la moitié de l’épisode à faire une autopsie pendant que Will joue au psychologue. Si on veut chipoter un peu, on pourrait dire que le Will de cet épisode est plus proche de celui de la version internet que du pilot.

Pendant ce temps-là, Ashley va tuer des monstres. Il est d’ailleurs surprenant que cette partie de l’histoire soit conservée, car elle ne sert ici strictement à rien.

Ce qui est plutôt bienvenu, par contre, c’est l’introduction d’un « concurrent », pour ne pas dire ennemi. Il est assez bien que la série commence déjà à étoffer son univers, car John Druitt ne pouvait pas raisonnablement être le seul opposant à Magnus. Ce qui est surprenant, c’est que malgré son grand âge et le fait qu’elle ait pratiqué le métier durant très longtemps, c’est la première fois qu’elle croise le chemin de ce groupe qui parait être largement installé.

L’épisode souffre donc des certaines facilités et d’un manque de logique occasionnel, mais l’histoire de base est ici améliorée, ce qui était vraiment nécessaire pour ne pas sombrer dans le ridicule avec ce changement de format. Quelques bonnes idées sont introduites, il y a aussi une utilisation de l’univers qui est bien menée, par contre, ça manque quand même de consistance. Espérons que la suite, véritablement inédite commence à montrer un peu plus d’ambition au niveau des scénarii, car ça reste assez simplet pour le moment.