Sanctuary – Instinct (1.11)

À la recherche d’un scoop pour booster sa carrière, Amy Saunders va pousser son cameraman à la suivre dans un entrepôt où plusieurs personnes sont mortes. Là, ils tombent sur Magnus et son équipe qui poursuivent un abnormal.

Il n’aura pas fallu longtemps pour qu’on nous le fasse, l’épisode « suivi par un journaliste » classique du genre qui, en général, ne sort pas dès la première saison. Les restrictions budgétaires de Sanctuary ont surement encouragé cette petite astuce scénaristique.

Même si cela n’est pas de première fraicheur, ça n’est pas forcément synonyme de ratage, car bien mis en œuvre on peut y trouver une certaine utilité. Dans le cas présent, tout le monde se retrouve dans un entrepôt et la vision par la caméra va clairement permettre de dynamiser l’action.

Si l’utilisation du point de vue est efficace et le caméraman, avec ses commentaires, apporte un petit plus sympathique, ce n’est pas forcément le cas de la journaliste. Cette dernière, interprétée par Rekha Sharma que tous les fans de Battlestar Galactica auront reconnu, ne sert finalement pas à grand-chose. Elle est souvent en retrait et ne trouve son utilité que dans l’introduction de l’histoire. Pire, elle impose quelques clichés qui auraient pu être évités.

De manière générale, l’épisode est quand même assez bon, pour la série, vu qu’il est principalement axé sur l’action et le suspens. Pas de moment de creux, ce qui est plutôt bien. En plus, on peut se réjouir de la participation d’Henry, Ryan Robbins a vite imposé sa place dans la série et le voir plus actif est un plus non négligeable. De même, la relation, même assez courte, entre Ashley et Zach, le caméraman, permet à la fille de Magnus de montrer un côté un peu moins dur de sa personnalité. Je trouve que son non-développement durant cette première saison est vraiment dommage et difficilement justifiable.

Bref, même sans apporter grand-chose, cet épisode se montre d’assez bonne facture.