Sanctuary - Penance (2.09)

Helen retrouve Jimmy, un abnormal qui transporte avec lui quelque chose de précieux vers le Sanctuary. Seulement, ils se retrouvent traqués par une bande de gangsters. Dans le conflit armé, Kate est blessée, et est isolé des autres avec Jimmy.

Michael Shanks est de passage le temps d’un épisode dans Sanctuary, ce qui mérite bien qu’on en parle un peu. Il faut quand même admettre que jusque-là, ce début de saison 2 n’est aucunement palpitant, et se révèle plutôt chaotique en termes d’idées et de développements. Ainsi, la simple visite d’un ancien collègue d’Amanda Tapping est comme un rayon de soleil dans cet univers trop pauvre et qui n’arrive pas à se sortir du trou dans lequel il s’est engouffré.

On démarre assez vite avec une petite scène entre Magnus et Jimmy, spécialement pour les fans (« I love the hair« ) avant de nous séparer le duo pour donner le jour à un autre : celui de James et Kate.

Miss Freelander a débarqué dans Sanctuary dès le premier épisode de cette saison, mais s’est vite fait reléguée au second plan – et encore, pour certains épisodes, c’est généreux. Ainsi, Penance se révèle être l’une des premières histoires à lui offrir un développement digne de ce nom, le dernier étant celui qui nous présentait à son frère, et cela n’avait pas été traité avec beaucoup de finesse.

Kate et Jimmy vont donc se retrouver isolés de Magnus et Cie, ne pouvant se montrer à cause d’une bande d’abnormals bien décidée à mettre la main sur James pour avoir ce que ce dernier transporte à l’intérieur de lui. Pour donner de la consistance à leurs échanges, nous allons avoir le droit à quelques discussions autour du passé de chacun, les deux étant originaires de Chicago. Une façon comme une autre de donner le jour à un toutéliage scénaristique (démontrant au passage que Magnus n’est pas infaillible), tout en offrant ainsi à Kate l’opportunité de sortir de son rôle attitré de bad-ass.

Si l’intrigue principale n’est pas des plus étoffées, elle reste suffisamment solide pour servir de prétexte à la situation mise en place, l’épisode étant clairement là pour créer un échange entre Kate et Jimmy et permettre ainsi au spectateur d’en savoir plus sur la petite dernière. Michael Shanks est donc un atout non négligeable dans l’épisode et son duo avec Agam Darshi fonctionne assez bien. Il serait mentir que de nier que sa seule présence rend le tout plus sympathique.

Dans ce début de saison loin d’être une réussite, Penance parvient à remonter la pente, aidé par sa guest star et une histoire qui se penche de façon un peu plus intelligente qu’à l’accoutumée sur un des protagonistes de Sanctuary. Même si ce n’est pas non plus la grande révolution, si la série réussissait à être qualitativement plus proche de cet épisode que des précédents, cela lui serait fort profitable.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire