À Rome, alors qu’elle donne une conférence, Helen Magnus est prévenue par un très ancien collaborateur que la Cabal est après elle. John Druit capture Ashley pour lui demander de l’aide. Au Sanctuary, Will doit s’occuper d’étranges attaques.

Après plusieurs épisodes moyennement intéressants, Sanctuary voit sa mythologie commencer à prendre forme. Ce n’est pas que cela manquait, mais un peu quand même, car jusqu’ici, les bases de la série n’avaient pas dépassé ce qui avait été instauré dans la websérie. Vu la taille de cette dernière, c’est assez peu et l’on commençait à sérieusement le sentir.

Aujourd’hui nous découvrons donc l’origine de longévité d’Helen, entre autres choses. En y repensant, la websérie n’avait pas abordé ce côté-là de l’histoire, mais avait entamé une intrigue autour du père du Dr. Magnus, lui aussi docteur. Il serait intéressant que la série reprenne ça, mais pour le moment, on découvre ce qui c’est passé, il y a bien longtemps.

À l’époque, Helen, John et Nikola Tesla étaient, avec deux autres scientifiques, The Five. Ensemble, ils travaillaient à faire avancer les sciences, et créaient de grandes choses. On apprend également, qu’il fut un temps où les vampires dominaient les humains, étant source d’une grande culture. Ils furent quand même disséminés, mais Magnus réussit à retrouver de leur sang et développa un sérum qui leur donna, au cinq, l’immortalité, entre autres choses. Chacun reçut un pouvoir. Tesla devint vampire, Duit se téléporta, mais pour Helen, on n’entre pas dans les détails.

On ne va pas nous dire tout ça de but en blanc, non, ce sera au milieu de l’action, car l’histoire se divise en trois parties, et chacune a son lot de blessures.

D’un côté, nous suivons donc Tesla et Magnus. Beaucoup de blah blah, mais ça tient la route. De l’autre, Duit et sa fille. Le fait que le personnage d’Ashley ne soit quasiment pas exploité et développé est assez bien utilisé ici, car sa rencontre avec son père va permettre de la faire réfléchir. Et enfin, Will et les freaks qui eux aussi ne seront pas avares en surprises.

L’intérêt des intrigues est assez inégal, mais les révélations, dans chacune, leur donneront de l’intérêt. Le fait qu’elles s’entrecoupent donne du rythme et évite que l’on ait le temps de s’ennuyer avec l’une ou l’autre des histoires.

Au final, l’épisode vaut principalement par tout ce que l’on apprend, mais il se montre également assez divertissant, à défaut d’être totalement original. Surement l’un des meilleurs épisodes depuis le season premiere.