Scandal – Mama Said Knock You Out (3.15)

Mellie, Fitz et leurs deux enfants dans Scandal saison 3 episode 15 (Mama Said Knock You Out)

Alors qu’Olivia est sur tous les fronts, elle doit également gérer un problème du côté de la Maison Blanche. Une interview en direct de Fitz, Mellie ainsi que leurs enfants pourrait bien tourner à la catastrophe. De leur côté, Maya et Adnan poursuivent leurs noirs desseins.

Cette semaine dans Scandal, la campagne électorale se met en pause afin de consacrer du temps à la dynamique familiale encore inexplorée du couple présidentiel et de leurs enfants. Déjà évoqués par le passé, Gerry et Karen font ici leur première apparition à l’écran.

Depuis le début du show, les relations familiales au sein de la famille Grant ont toujours été compliquées, quels que soient les membres impliqués. Aujourd’hui, il est difficile de trouver des excuses à Fitz et à Mellie. Comment en vouloir à ces enfants d’être si froids vis-à-vis de leurs parents quand ces derniers n’en ont clairement pas grand-chose à faire d’eux ? Si Mellie apparait plutôt maternelle, il en est tout autre de Fitz qui passe ici clairement pour un mauvais père qui daigne s’intéresser à ses enfants seulement pour en tirer un avantage politique. Enfermés dans un pensionnat depuis le sacre de leur père,  ils doivent subir les frasques de leurs parents. Fitz est accusé de coucher avec Olivia puis Jeannine. Mellie prend du bon temps avec « oncle » Andrew. Bref, il y a de quoi être légèrement perturbé, non ?

Alors que Dylan Minnette (Gerry) ne se voit offrir que peu de matériel, Madeline Carroll (Karen) est mieux lotie et nous offre en quelques scènes seulement une partition juste qui permet de mettre en lumière le fait que Gerry et Karen sont des enfants en colère, tristes, déçus, en manque d’attention et en manque d’amour de leurs parents absents. À l’issu de l’épisode il ressort de cette storyline un sentiment partagé. Alors que le potentiel était énorme, les scénaristes ont clairement fait passer au second plan les enfants Grant pour se consacrer pleinement à Fitz et à Mellie.

En effet, alors que l’épisode semblait dans un premier temps vouloir explorer les relations familiales qui « unissent » Fitz et Mellie à leurs enfants, la chute de l’épisode redirige l’attention sur le couple présidentiel en lui-même. Les multiples flashbacks centrés autour de Mellie nous avaient donné un début de réponse quant à savoir comment Fitz et elle ont commencé à s’éloigner l’un de l’autre au point de finir par n’être plus que des étrangers. C’est finalement la venue de leurs enfants et les découvertes qui en découlent qui apportent les derniers éléments de réponse.

Malgré toutes les scènes qu’ils ont pu partager jusqu’à présent, Tony Goldwyn et Bellamy Young nous ont servi ici une scène d’une intensité poignante. Pour Mellie, tout a un sens, son attitude passée, les conséquences sur son mariage, les adultères de Fitz. Il manque à ce dernier quelques cartes en main pour comprendre pourquoi sa femme a fini par s’éloigner de lui pour au final se rapprocher d’un autre homme. Il est désemparé par la situation, moi aussi. Il était tellement frustrant d’assister à cette scène en espérant voir Mellie tout lui révéler sans que cela n’arrive !

Le reste de l’épisode voit les autres storylines en cours progresser tout doucement afin de nous mener vers le season finale dans moins de trois semaines. La relation Huck/Quinn prend un tournant attendu, mais intéressant, Harrison voit ses espoirs d’avoir une intrigue qui lui appartient fondre comme neige au soleil, Abby et David font encore et toujours de la figuration, Cyrus se montre touchant dans ses mots et dans son deuil, et Jake continue de creuser sa propre tombe. Eli semble faire un premier pas vers sa fille alors que Maya lui impose une remise en question quant à son rôle au sein de ce monde dans lequel elle vit. Serait-elle réduite à être celle à qui l’on fait appel seulement en cas de besoin et dont le rôle se résume finalement à celui d’une « maid » ?

Avec Mama Said Knock You Out, Scandal marque le pas avant la dernière ligne droite de la saison en mettant les dynamiques familiales au cœur de l’épisode. En faisant un quid total de la discussion entre les Grant et leurs enfants, l’équipe créative instrumentalise un peu trop Gerry et Karen qui se retrouvent presque réduits à n’être que des outils scénaristiques. Il n’en reste pas moins que le résultat, même s’il n’est pas parfait, reste convaincant.

Tags : Tony Goldwyn moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link