Scandal – The Fluffer (3.16)

6 Avr 2014 à 11:33

Scandal – The Fluffer (3.16)

Alors qu’elle met tout en œuvre pour démanteler B613, Olivia envoie Abby à la Maison Blanche pour la remplacer. Cette dernière devra gérer de multiples problèmes qui pourraient mettre à mal la campagne de Fitz.

Cette semaine dans Scandal, c’est l’heure du grand ménage de printemps.

La première victime de ce grand nettoyage est le Gouverneur Reston. Quasiment absent de cette campagne présidentielle, il était temps que l’équipe créative se positionne à son sujet. Il fallait soit l’impliquer de façon plus marquée et en faire un adversaire de taille soit le supprimer de l’équation. En dehors du fait que les futures élections vont voir s’affronter deux candidats républicains sans réel adversaire démocrate, il est agréable de voir Reston obtenir enfin ce qu’il mérite après les évènements survenus lors de son introduction dans All Roads Lead to Fitz (2.05) et qui avaient conduit la pauvre Brenda Strong (Desperate Housewives, Dallas) derrière les barreaux. Si toute l’affaire Reston permet de mettre Abby à l’honneur et de montrer qu’elle en a elle aussi sous le coude, il est dommage qu’elle n’ait pas réussi à plus s’affirmer au sein de la Maison Blanche.

Du côté du quatuor Olivia/Fitz/Mellie/Andrew tout le monde est triste, personne n’est heureux ! Et contrairement à ce qu’il peut affirmer, Fitz apparait comme le grand méchant de l’histoire et comme celui qui n’en ressort pas grandit, contrairement aux trois autres. Mellie résumera d’ailleurs assez bien la situation qu’elle partage avec Olivia : « You take everything from me ! »

Sur ce coup-là, le bonhomme est quand même difficilement défendable et il n’aura pas volé son taquet. Qu’il s’agisse des scènes Fitz/Olivia, Olivia/Andrew, Andrew/Mellie ou encore Mellie/Fitz les acteurs s’en donnent à cœur joie et délivrent des performances impeccables.

Cette semaine, Olivia a tellement bien fait son travail qu’elle nous a à nouveau offert un magnifique moment « jump the shark ». Démanteler le B613 était devenu l’objectif numéro un, et en deux temps trois mouvements voilà l’organisation la plus dangereuse et la plus puissante des États-Unis d’Amérique menacée. Merci à Huck pour ce magnifique petit boitier magique sorti de derrière les fagots, merci à Jake de n’être après tout qu’un homme et merci à Olivia qui a donné de sa personne !

Si dans un premier temps l’alliance qui semblait se dessiner entre Eli et sa fille apparaissait pertinente, cohérente et réaliste, elle n’aura finalement servi à rien. L’échec de cette première tentative est logique, et la rapidité avec laquelle Pope & Associés a su rebondir a de quoi faire grincer les dents. Pourquoi donc personne n’a pensé à cette solution avant ? Ce n’est pas comme si le B613 représentait une menace depuis le début de la saison…

Mais, la magie de Scandal semble n’avoir aucune limite puisque passées les facilités scénaristiques, le tout reste diablement efficace ! Car au final ce moment « jump the shark » va avoir un effet boule de neige permettant de faire monter les enjeux.

Ainsi, les dernières minutes de l’épisode permettent de lancer pour de bon la dernière ligne droite de la saison en plaçant Maya en situation favorable. Avec ce nouveau rapport de force, les scénaristes pourraient bien créer l’alliance improbable Gladiators/B613. Serait-ce là l’occasion d’offrir une porte de sortie à Quinn qui commence à se retrouver engoncée là où elle n’a plus grand-chose à faire ?

The Fluffer, malgré quelques maladresses, permet à Scandal de bien négocier son dernier virage avant le season finale le 17 avril prochain et de commencer à placer ses pions en conséquence. À la vue de cet épisode, il est légitime de se demander si la grossesse de Kerry Washington et la réduction de la saison à 18 épisodes au lieu des 22 initialement commandés ne sont pas venues perturber le travail des scénaristes. Ce qui était certainement prévu en douze volets a dû être réalisé en seulement huit, et même si Scandal aime bien prendre des raccourcis, la précipitation s’est réellement fait ressentir ici.

Enfin, merci à Jeannine Locke qui trouve enfin son utilité dans cet épisode en nous transmettant une information capitale : « The President of the United States is definitely…  a baguette ! ». C’était la chose à retenir cette semaine !

 

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link