Jusqu’à la fin, Scream Queens était plus Dumb & Dumber qu’un slasher

Scream Queens - Saison 1 Episode 13

Nous voici donc arrivés à la conclusion de Scream Queens et, si les audiences peuvent encore avec du poids aujourd’hui, elle devrait être définitive. Les spectateurs ont simplement abandonné le navire et il est aisé de comprendre pourquoi.

Le concept de Scream Queens avait de quoi attiser la curiosité et, si le ton décalé entre absurdité et satire pouvait intriguer au début, rien pouvant justifier que l’on s’investisse dans l’histoire ne fut réellement posé. Comme avec les dernières saisons d’American Horror Story, Ryan Murphy et Brad Falchuk – ici aidés par Ian Brennan – n’ont pas arrêté de sauter d’une idée à une autre, en oubliant certaines en cours de route pour continuer leur récit inconsistant. La différence est que la série FX finit toujours par reprendre forme. Ici, ce ne fut pas réellement le cas.

Les deux ultimes épisodes ont bien délivré les réponses promises, mais étaient plus occupés à parler de tout sauf des révélations pour qu’elles puissent être satisfaisantes. Il n’a cependant pas été nécessaire d’attendre la conclusion pour perdre tout intérêt dans le mystère derrière les meurtres. Il faut dire que les scénaristes de Scream Queens n’étaient pas non plus réellement investis dedans.

Ce n’est donc pas un problème que la fin s’égare de nouveau au lieu de nous livrer la confrontation vers laquelle elle semblait pourtant se diriger depuis un moment. Au lieu de cela, on nous ressert une fois de plus une critique du système des fraternités/sororités ; on nous propose un discours pour dénoncer l’hypocrisie allant avec les excès du politiquement correct qui est en plein essor aux États-Unis ; et on nous ajoute même par-dessus cela la dernière couche – qui n’était plus nécessaire – de ce pamphlet anti-gosses de riche que fut cette saison.

Tout ceci n’est en réalité que le même bruit de fond persistant depuis les débuts qui tente de justifier le fait que Scream Queens ne se contentait pas de nous livrer le massacre qui était promis. À la place, la série paraissait chercher à nous servir une satire trop simpliste pour avoir de la valeur. Le souci est qu’elle était présentée comme étant une comédie horrifique et n’a pas vraiment délivré l’horreur. Dans son style, et même si l’humour était majoritairement accidentel, la version série de Scream sur MTV était finalement plus aboutie – quelque chose que je ne pensais jamais écrire.

Scream Queens était marrante par à-coups. Elle avait ces passages délirants à l’occasion, mais ils se faisaient vraiment rares sur la fin. Les deux derniers épisodes sont d’ailleurs assez pauvres dans le registre. La série en est arrivée à se prendre trop au sérieux et ses sympathiques incartades humoristiques se sont fondues avec le reste.

D’un autre côté, quand une moitié de tous ces personnages narcissiques est simplement stupide et que l’autre souffre d’un égocentrisme handicapant, il est difficile d’aller quelque part et cela devient fatigant à suivre. L’effet est d’ailleurs renforcé dans la conclusion par l’étrange état d’autosatisfaction dans lequel tous les survivants se trouvent. Cela se marie assez mal avec cette ironie trop assumée qui devait étrangement parachever le discours informe que la série n’a fait que diluer jusqu’à n’avoir plus rien à dire.

Après douze épisodes, Scream Queens a donc décidé de servir un final dénué d’horreur et très peu fourni en humour qui conclut sans panache cette débâcle. Mais si vous voulez tout savoir sans avoir besoin de regarder la conclusion. L’heure est aux…

Révélations (et spoilers)

Scream Queens - Saison 1 Episode 12

Derrière le masque du Diable rouge se trouvait donc cet abruti de Boone (Nick Jonas) et sa sœur jumelle, l’ingénieuse Hester (Lea Michele), qui étaient guidés par Gigi (Nasim Pedrad). À un moment, ils ont convaincu Pete (Diego Boneta) de se joindre à eux, mais ce dernier n’a éliminé que Roger (ou Dodger ?) et Boone parce qu’il pensait que cela mettrait un terme aux meurtres. Il essaya également de tuer Chanel (Emma Roberts), car il la blâmait pour tout ce qui n’allait pas dans son existence.

Hester se débrouille pour faire arrêter par la police Chanel, Chanel #5 (Abigail Breslin) et Chanel #3 (Billie Lourd) en les accusant d’être directement ou non liées au Diable rouge. Elles finissent internées dans l’hôpital psychiatrique où Gigi éleva Hester et Boone, et elles n’ont jamais été aussi heureuses de leur vie.

Dean Munsch (Jamie Lee Curtis) est la seule à savoir qu’Hester est réellement la tueuse, mais ayant profité du massacre pour éliminer son ex-mari, elle accepte de garder la vérité pour elle-même.

Zayday (Keke Palmer) et Grace (Skyler Samuels) dirigent à présent Kappa Kappa Tau et en fond un modèle d’acceptation.

Enfin, Wes (Oliver Hudson), le père de Grace, a trouvé l’amour dans les bras du Dean Munsch. Denise Hemphill (Niecy Nash) qui était devenue la chef de la police doit partir à Quantico pour rejoindre le FBI. Elle doit alors mettre un terme à sa relation avec Chad Radwell (Glen Powell) qui est dévasté, mais accepte que leur idylle était impossible.

Voilà pour cette saison 1 de Scream Queens.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link