SEAL Team : Échec de la mission (pilote)

2 Oct 2017 à 14:00

Peu inspiré par les séries autour de l’armée et de la guerre, j’aurais probablement évité SEAL Team si David Boreanaz ne tenait pas le premier rôle de cette nouvelle production CBS.

Créée par Benjamin Cavell, la série nous relate les missions de l’équipe d’unité spéciale sous le commandement de Jason Hayes (David Boreanaz), ainsi que l’impact des déploiements intempestifs sur leur vie personnelle.

D’entrée de jeu, comme pour tous les pilotes, le plus gros défi est ici de délivrer les informations nécessaires à une bonne compréhension de l’univers, tout en donnant le ton sur ce qu’il sera possible d’attendre en termes de narration. Dans un cas comme dans l’autre, l’ensemble est loin d’être satisfaisant et cette introduction m’a paru confuse et ennuyeuse à défaut d’être efficace.

Il y a pourtant des éléments intéressants — bien que convenus pour ce type de série — avec la culpabilité ressentie par Jason suite à la mort d’un de ses coéquipiers et les différentes difficultés à conjuguer un métier aussi dangereux et demandant avec une vie de famille épanouie. Le problème est que ces éléments, présentés comme étant les seuls enjeux émotionnels, sont réduits à être superficiels et anecdotiques par manque de temps, car il fallait offrir assez d’espace à la mission de la semaine.

Pour ne rien arranger, cette mission d’introduction est loin de délivrer l’action escomptée ou, tout simplement, de faire office d’exemple sur le fonctionnement de cette branche militaire peu connue. Une fois l’épisode terminé, il est encore difficile de comprendre quel est le rôle des différents protagonistes et dans quelle mesure ces derniers doivent travailler ensemble.

Au lieu de simplifier la situation pour la rendre accessible, les scénaristes de SEAL Team abusent des termes techniques, complexifiant l’ensemble plus que de raison, mais surtout, nous détournant du possible message à propos du rôle de l’armée et de l’individu dans des conflits militaires de cette envergure.

Malgré un premier épisode qui souffre de son rythme et de son trop-plein d’informations indigestes, il est certain que SEAL Team a le potentiel pour devenir plus consistante. Le risque est que la suite se concentre avant tout sur l’action au lieu de développer les histoires individuelles et n’apporte pas les clés indispensables à la bonne compréhension de ce qui se joue devant nos yeux.

En somme, il y a du travail à faire pour que la série trouve un rythme de croisière satisfaisant.

Tags : David Boreanaz SEAL Team moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link