Sex Education Saison 1 : Thérapie réussie

Ne vous y méprenez pas, malgré son titre graveleux et racoleur, la nouvelle série britannique signée Netflix n’est rien de tout ça. Sex Education cache un cœur tendre, trempé dans une bonne dose d’humour cru et saupoudré d’absurde. Dans cette création originale de Laurie Nunn, l’adolescence — cette période ingrate — est scrupuleusement passée au peigne fin, avec peu de pudeur, mais toujours beaucoup de tendresse.

Dès les premières minutes, on tombe sous le charme du jeune Otis, superbement interprété par Asa Butterfield, qui jongle entre sa vie de lycéen outsider et son exubérante sexologue de mère. Dire que la profession atypique de sa maman ne complique pas son propre rapport à l’intimité serait mentir, mais qui n’a pas de soucis à 16 ans ? Personne. C’est pourquoi, poussé par la bad girl opportuniste du bahut, Otis monte un business pour dispenser ses conseils, moyennant rémunération.

Sexe, intimité, consentement… Sortez vos crayons !

Jamais le sexe n’a été aussi présent sur nos écrans et dans nos vies, et pourtant on est tous terriblement mal informés. Pire, on est totalement biaisé. Le but de Sex Education est bien là : briser les clichés, sans faire de leçons de morale — ou des leçons tout court. Porté par la fluidité de l’écriture, on se rend à peine compte du nombre de thèmes abordés, de l’écoute de l’autre au lâcher prise en passant par l’avortement et les pressions sociétales.

Le sujet est particulièrement difficile, surtout lorsque le public visé est également celui qui est gentiment moqué à l’écran. Sex Education s’en sort néanmoins très bien et parvient à imposer son imagerie sexuelle positive et variée. Tous les scripts ont eu l’aval d’un éducateur sexuel, et cela se ressent. Les informations sont factuelles, précises, frontales, mais habilement mises en scène pour que l’on y croit et que, malheureusement ou non, on s’identifie à certains des multiples malaises abordés.

La série n’est, contrairement à ce que son nom suggère, pas là pour faire de l’éducation, elle fait de la sensibilisation. Sex Education délivre un discours décomplexant sur la sexualité, insufflant un peu de confiance et beaucoup de bienveillance à ce sujet sensible. L’objectif est de libérer le dialogue. Parce que, dans le fond, il n’est pas moins question de sexualité que d’amitié dans cette série qui tente de rétablir la vérité à propos de l’adolescence, période qui n’est géniale que quand elle est finie.

L’adolescence, la meilleure période de nos vies

Même si la comparaison est facile, Sex Education est un peu une version édulcorée de Skins, avec une touche de Lovesick. Elle fonctionne avant tout grâce à son incroyable galerie de personnages, une bande d’ados mal dans leur peau dont on aurait aimé faire partie. De la reine du lycée au sportif de haut niveau, Sex Education s’empare des clichés et les fracasse violemment de son flegme britannique.

À l’exception d’Otis, le casting adolescent est composé uniquement de quasi-inconnus qui s’en sortent tous avec brio et forment un ensemble à la fois fantasque et cohérent. Les intrigues se construisent autour du groupe central et sont fréquemment illustrées par les « patients de la semaine », parodiant brillamment les grandes séries médicales. Grâce à cette double narration, Sex Education ne se gêne pas pour dénoncer des vérités qui dérangent, et c’est particulièrement brillant.

Une série qui te veut du bien

A bas les stéréotypes ! Ici, l’hétérosexualité n’est pas une norme, les parents peuvent être deux, seuls, ou pas là du tout et les gens brillants ne sont pas ce qu’on croit. Cette déconstruction de la normalité s’opère avec une facilité déconcertante épisode après épisode. La série n’est pas pour autant un produit mensonger, elle ne dit pas que sortir des codes est facile, et c’est dans ces amers retours à la réalité qu’elle nous touche le plus.

Sex Education est tout autant une série pour les parents que pour les ados — même si je déconseille le visionnage groupé. Les personnages adultes, portés par une Gillian Anderson plus charismatique que jamais dans un registre comique et extravagant, ont également beaucoup à apprendre. Les rapports familiaux sont au cœur de la série, à la recherche de l’équilibre ténu entre parent absent et parent envahissant.

Si le côté didactique de la série et les grandes réflexions sur la vie vous ont effrayés, revenez, ce n’est pas fini. Sex Education est un divertissement extrêmement réussi et haut en couleur. La réalisation regorge d’idées, souvent empruntées au cinéma (coucou Trainspotting) et la musique, dont on découvre des doubles sens insoupçonnés, est toujours choisie avec soin. Les dialogues sont également ultra-référencés et le rythme détonnant ne permet pas de s’ennuyer une minute.


Sex Education est une vraie réussite. Elle réunit avec talent les deux grandes qualités de la télévision britannique, à savoir un humour à la fois noir et absurde et son traitement sans détour des problèmes de société. C’est drôle, c’est beau, c’est touchant, c’est un message de tolérance et de bienveillance à mettre entre toutes les mains.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link