Silicon Valley Saison 6 : Les adieux mémorables du Pied Piper (fin de série)

12 Déc 2019 à 12:00

À son lancement, Silicon Valley fut accueillie comme étant une satire en accord avec son époque. Le monde de la Tech avec ses excès, son étrange rapport avec la notion de liberté, sa propension à l’auto-mythologisation et son image de mine d’or intarissable qui offrirait une chance égale à tous ceux qui auraient une bonne idée proposait un terrain fertile pour une comédie.

Autour du génial et socialement inapte Richard Hendrix (Thomas Middleditch), les scénaristes Mike Judge, John Altschuler et Dave Krinsky ont ainsi créé une série qui, dans ses meilleurs moments, était simplement hilarante et tristement pathétique.

Silicon Valley a été brillante, mais elle a aussi été répétitive et elle a — au fil des saisons — quelque peu perdu de vue sa cible. Elle se concentrait tellement sur Richard et ses amis de Pied Piper que l’histoire a été limitée par leur tendance à s’auto-saboter. L’univers de la série a fini par se réduire considérablement, chaque nouvel échec de Richard empirant la situation.

Néanmoins, quand Pied Piper a commencé à trouver le succès — et s’est débarrassé d’Erlich Bachman (T.J. Miller) et de son incubateur qui étaient devenus un frein plus qu’autre chose —, le show a porté un regard frais sur son sujet premier.

La saison 6 de Silicon Valley s’inscrit dans cet esprit, culminant avec un final brillant qui apporte une conclusion hilarante et intelligente, rappelant à quel point cette industrie ne se focalise vraiment que sur la construction de ses mythes et sa promesse de fortune, mais certainement pas sur ses échecs qui ont beaucoup à enseigner.

Quand tout débute, Pied Piper est à deux doigts de lancer une phase de tests qui devra lui ouvrir la voie vers le succès que ce nouveau réseau internet mérite. La création de Richard, Gilfoyle (Martin Starr) et Dinesh (Kumail Nanjiani) est une révolution comme la Silicon Valley prétend plus souvent en créer qu’elle parvient réellement à en imaginer. Avec l’aide de Monica (Amanda Crew qui a finalement la place intéressante dans le show) et les conseils de « Jared » (Zach Woods) que Richard devrait toujours suivre, Pied Piper est impossible à stopper… sauf qu’un milliardaire, des ennemis cherchant à se venger et des personnalités incompatibles vont venir tout bouleverser.

Silicon Valley nous rejoue donc ses classiques pour faire de la vie de Richard un enfer. Cela fonctionne en grande partie parce que les scénaristes en profitent pour livrer une critique bien cinglante du rapport douteux qu’entretiennent les entreprises de la vallée avec l’éthique et la morale.

Bien entendu, Gavin Belson (Mat Ross) continue d’être la pire personne qui existe, mais il est plus que jamais l’incarnation de tout ce que ces géants de la Tech représentent. Il aide à illustrer une fois pour toutes que le problème de Richard était qu’il était quelqu’un doté d’une moralité, qu’il désirait vraiment faire le bien comme tous ceux qui viennent dans cette industrie le prétendent, et il a échoué encore et encore à cause de cela… mais il va enfin arriver à ses fins, car les choses changent. Ou pas.

Les gens veulent de la transparence, de la sécurité et la promesse d’un produit éthique. C’est ce que Pied Piper développe, mais le délivrer a plus à voir avec l’argent et des lignes de codes qu’avec des valeurs.

Ainsi, Silicon Valley explore pour la dernière fois l’hypocrisie de cette industrie et personne n’est épargné. Bien que le constat final est tragiquement réaliste, cette saison 6 a su retrouver ce qui faisait que la série fonctionnait au point de départ. La combinaison est gagnante et permet au show de se conclure sur une très bonne note, bien que ce que cette fin nous dit n’est pas encourageant pour notre futur.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link