Chloé et Jimmy sont kidnappés par un fou qui fait passer de nombreux couples au détecteur de mensonges afin de tester leur amour. Pour les retrouver, Clark et Lois jouent aux futurs mariés.

Lors de la fête de fiançailles de Chloé et Jimmy, Lois se révèle ingérable et jalouse de sa cousine qui semble avoir trouvé le grand amour. Ce nouvel épisode surfe sur la vague du précédent : la quête de l’Amoooouuur.

Les scénaristes l’ont bien compris, tout le monde, ou presque, est shipper du couple Clark et Lois. Du coup, ils en jouent à chaque scène. Quoi de mieux alors que d’y consacrer un épisode entier.

Même si on obtient une confirmation des sentiments que Chloé porte à Jimmy, le grand intérêt de cet épisode est de voir Clark et Lois jouer les amoureux transis. Sous le regard intrigué d’Oliver (qui poursuit son intrigue inutile avec Tess dont le seul intérêt pour la gent féminine est d’apercevoir son torse) dans une excellente scène à la bijouterie, il semble que ce soit Clark qui ait le plus de mal à simuler son amour pour Lois.

Avec un méchant tout droit tiré de la saga de navets Saw (clin d’oeil des scénaristes à une semaine de la sortie du nouvel opus ?) puisqu’il porte un masque, torture et donne une leçon de morale à ses victimes, Lois et Clark vont devoir faire face à leurs vrais sentiments.

Pour justifier son impuissance, les scénaristes ont collé au méchant un bracelet de kryptonique sans aucune justification. Pourquoi pas ? Dans tous les cas, après quelques gentilles électrocutions, la question fatidique est lancée à Lois : est-elle amoureuse de C.K ? Dans une très bonne scène et une bonne interprétation d’Erica Durance, le personnage révèle en pleure par l’affirmative. Une réponse qui n’est pas contredite par le détecteur. Mais alors que la question est posée à Clark, celui-ci réussit à mettre le méchant KO. Pas cool.

Un vrai bon épisode qui a le mérite de faire avancer un tout petit peu les personnages. Le duo Clark/Lois fonctionne à merveille, comme d’habitude, par contre je me lasse de Jimmy et de ses éternelles questions. Quant à Tess/Oliver, à part lui avoir gratté une démangeaison, il n’y avait rien d’utile.

avatarUn article de .
0 commentaire