Lois et Clark reviennent l’un comme l’autre sur leurs décisions à propos du mariage, mais les plans de Darkseid pour détruire l’humanité vont occuper nos héros. Chloé et Oliver sont de retour de Star City, Martha de Washington et Lex Luthor d’entre les morts ou presque.

Qu’y a-t-il de plus triste qu’une série qui se termine ? Une série qui se termine mal ! C’est malheureusement le cas avec ce final d’une des séries fantastiques les plus longues. Tout était prêt, des économies avaient été faites à droite et à gauche depuis un certain nombre d’épisodes pour faire revenir tout le monde, les scénaristes avaient 1h30 pour s’exprimer au lieu des habituelles 42 minutes, on pouvait s’attendre à un feu d’artifice. Résultat : le pétard est complètement mouillé et n’explose pas du tout, nous laissant avec une horrible sensation de s’être fait avoir sur toute la ligne.

Ça commençait déjà moyen avec une première partie axée sur la romance et le deux pas en avant, trois pas en arrière, des deux futurs mariés. Toutes les scènes sont dégoulinantes de niaiseries en particulier celles qui mettent en scène Martha et le fantôme de Jonathan Kent avec leur discours bien inutile sur le fait de ne pas renoncer au passé pour avancer, ce que Clark veut précisément ne pas faire. On perd du temps puisque la chose avait été murement réfléchie par le jeune homme depuis deux épisodes. Merci Papa-Maman pour ce soutien sans faille !

Débarquent alors les menaces les unes après les autres, comme à l’usine, qui sont aussi vite résolues qu’apparues. On commence par le cas d’Oliver qui, contre toute attente, ne fait pas long feu dans le rôle du sous-fifre de Darkseid. D’ailleurs, les personnes marquées par l’Oméga ne sont apparemment jamais activées. Même chose pour le trio maléfique qui se fait exploser en deux ! Mais, Darkseid n’a pas dit son dernier mot, son Apocalypse se résumant à l’envoi d’une planète méchamment explosive contre la Terre. À partir de là, la si belle équipe de la Watchtower… se disperse !

Vous vouliez assister au combat de Clark, Black Canary, Aquaman et les autres contre le Darkseid ? N’y comptez pas, il n’y a que Clark, et pour cause, il doit accomplir son destin. Et dans la mesure où le futur Superman se doit de ne pas être dérangé dans sa quête, on envoie à nouveau Chloé à Star City (au revoir et à dans 7 ans !), Lois dans Air Force One pour tenter de raisonner le Président alors que Tess vit jusqu’au bout son tragique destin dans l’indifférence la plus totale. Sympa, les potes !

Ultime menace, la réapparition de Lex Luthor qui, pour des raisons bien évidentes, ne va pas être combattu par Clark. La présence de Michael Rosenbaum ne sert finalement pas à grand-chose en dehors d’un face-à-face avec sa demi-sœur puisqu’il incarne le futur de Superman.

Là où on commence à réellement rigoler, c’est quand Darkseid affronte Clark dans le corps de Lionel Luthor et quand, dans une scène onirique à la gloire des 10 années de la série, le jeune homme découvre sa capacité à voler ! Et hop, c’est parti pour enfiler le costume, redresser l’avion du Président avec une Lois au hublot qui se pâme sans oublier de se jeter à corps perdu sur la vilaine planète pour la pousser fort fort loin. Heureusement, on nous épargne les plans de Clark en costume, ils sont fugaces pour mieux rester dans l’esprit du héros intouchable dont Chloé raconte l’histoire à son fils.

La seule partie intéressante et réussie de l’épisode réside dans la fin qui s’assume comme un passage de témoin entre la série et le film de 1978, récupérant même le thème musical si connu. Et même là, le ralenti final fait sourire.

En résumé, à moins d’être un fan du comic et de prendre l’épisode comme une adaptation/hommage, il n’y a rien à sauver dans ce final tour à tour gnangnan, drôle malgré lui et ridicule. Une très grosse déception après 10 années de bons et loyaux services de notre part. Remboursés ?

avatarUn article de .
15 commentaires