Les soirées d’enterrement de vie de garçon et de fille de Lois et Clark ne se passent pas exactement comme prévu à cause d’un champagne ensorcelé envoyé par Zatanna. Clark se réveille avec Chloé, Lois avec Oliver alors qu’Emil et Tess se donnent en spectacle. En enquêtant, tous se retrouvent au Casino Fortune.

Au-delà de la stricte logique mathématique qui veut que 15 + 6 font 21 (techniquement 7, le final est un double), Smallville est plus que jamais dans sa dernière ligne droite. Et on se doute bien qu’entre un mariage compliqué à organiser, un Lionelnate à gérer la naissance de Superman et la menace du Darkseid, nos héros ne vont pas beaucoup rigoler dans les semaines à venir. Aussi, bienvenue dans l’épisode défouloir, celui dans lequel, tout, mais vraiment tout est permis !

L’heure des enterrements de vie a donc sonné, car le mariage de Lois et Clark approchent. Et dès le départ, tout le monde est à la fête. Imaginez-vous, Tess rigole !! Au réveil, en revanche, c’est plus difficile. Dès lors que l’enquête des uns et des autres commence, pour finir au même endroit, il convient de prendre l’épisode au second degré – autrement les nombreuses incohérences et autres ellipses de Fortune risquent de vous rebuter. Et même là, l’épisode demeure assez indigeste bien que gentiment décalé.

Il faut dire que certaines situations sont tellement grossières qu’on en vient à se demander si nos héros n’ont pas atterri dans un univers parallèle. On remarquera que l’idée ne les effleure même pas, en particulier Clark et Chloé lorsqu’ils tombent sur deux gamines avec des t-shirts à l’effigie d’un Emil version Elvis.

Comme à l’ancienne époque, Clark et Chloé (toujours version badass) refont équipe avec panache alors que les ex, Lois et Oliver affichent une belle camaraderie. Mais le duo le plus réussi et le plus insolite est sans nul doute Emil et Tess, les deux personnages les plus coincés de la saga. Bien aidés par ce champagne magique, ils se lâchent comme personne. Sans en être tout à fait sûre, je parie que ce sont les acteurs qui chantent pour de bon sur scène, Cassidy Freeman venant d’une famille de musiciens et Alessandro Juliani nous ayant déjà gratifié de sa voix dans Battlestar Galactica. Et bien sûr, à leurs regards inquiets à l’idée de visionner la cassette de la soirée, on se doute bien que ces deux-là ont fait plus que chanter. Dont confirmation. Et ça avait l’air chaud en plus !

Il convenait aussi de régler la crise d’identité de Chloé et de lui ouvrir une nouvelle porte de sortie. Car, oui, elle s’en va de nouveau, vers de nouvelles aventures, journaliste à Star City le jour et coach pour un certain Batman et une certaine Wonder Woman la nuit, l’alliance au doigt et laissant la Watchtower aux mains désormais expertes de Tess. Il faut bien avouer qu’on ne pouvait rêver départ plus heureux pour Chloé même si la difficulté des producteurs à garder l’actrice dans la série handicape fortement l’intrigue. Espérons tout de même qu’elle sera là pour le final.

En somme, Fortune est une oasis de bonheur et de sourire (voir Clark devant la vidéo) dans une fin de saison qui s’annonce chargée et pleine de lutte. Ce n’est pas très fin ni subtil et le départ de Chloé laisse une fois de plus un goût amer, mais l’épisode remplit son cahier des charges.

avatarUn article de .
8 commentaires