Tess tente de percer les secrets du cristal bleu. Lors d’une expérience avec un scientifique, le cristal s’active et ramène sur Terre la reine Maxima venue d’une autre planète. Celle-ci n’a qu’un objectif : trouver l’homme qui résistera à son baiser mortel, pour vivre enfin une histoire d’amour.

Ce beau résumé laissait prévoir une Reine aux atouts magnifiques, à la recherche de son seul véritable amour ; celui qui la libérerait de sa malédiction. Une variante de Roméo & Juliette en somme.

Au final, on a juste une poupée gonflable avec une perruque rousse sur la tête qui embrasse tout ce qui bouge. Too bad !

L’idée, bien qu’elle fait un peu redite dans l’histoire de Smallville, en elle-même est sympathique et permet surtout de faire frémir les shippers du couple Lois et Clark. Quoi de plus électrisant pour un fan de voir Lois totalement jalouse de découvrir son Smallville torse nu, avec une autre, dans l’ascenseur du Daily Planet. Si en plus, la belle (?) Alien se met à dire les quatre vérités sur l’attirance évidente entre les deux journalistes, il n’y a rien de plus fantastique que de voir les deux personnages se rapprocher un peu plus.

L’épisode a deux autres avantages. Le premier est l’absence de Justin Hartley. Le second est la proposition de travail de Tess à Chloé pour décoder le cristal. Venant d’un lieutenant de Lex, cela paraît un peu innocent (d’autant plus que Tess était au courant de l’emprisonnement de Chloé en début de saison), mais la belle blonde (qui règle en même temps quelques problèmes soporifiques avec Jimmy) accepte finalement.

Ce mélange de loner et de mythologie n’est peut-être pas exempt de défauts, mais il a le mérite de mettre en lumière l’excellent duo entre Lois… et Clark ! (Original)

avatarUn article de .
0 commentaire