Venu présenter Lois à Jor-El, Clark est le malheureux témoin de la disparition de ses pouvoirs qui profitent désormais à la future mariée. Lois découvre alors les mauvais côtés de la mission. De son côté, Oliver part chercher l’Arc d’Orion afin de combattre sa part sombre et fait équipe avec Kara.

Tic-Tac. Le compte à rebours est bel et bien lancé : direction la fin de la série dès la semaine prochaine. En attendant cet ultime épisode, il s’agit de bien mettre en place le combat que Clark va devoir livrer. Malheureusement pour le futur héros à cape, celui-ci se conjugue au pluriel.

Menace n°1 : un groupe de supervilain contrôlé depuis sa prison par Toyman. Pour ceux qui sont familier du comic, il s’agit ni plus ni moins que des prémisses de la fameuse Legion of Doom à la tête de laquelle on finira par retrouver un certain… Lex Luthor ! Comme c’est pratique !

Menace n°2 : Darkseid évidemment qui n’apparaît pas en personne, mais délègue à la flippante Granny Goodness. Le super méchant n’est pas bête, car qui y a-t-il de plus dangereux qu’un ami qui retourne sa veste ? On le sentait venir depuis un moment, mais cette fois, c’est sûr, Clark devra affronter un Oliver tout entier dédié à la cause du méchant et possédant une arme de poids : la fameuse kryptonite or évoquée il y a quelques épisodes qui a la capacité d’annihiler ses pouvoirs.

Le pire pour Clark est que tout ce qui lui arrive semble être mis en place par un Jor-El qui pense, sans doute à raison, que son fils ne peut embrasser sa destinée qu’à condition de vaincre tous les obstacles. Cela devient explicite dès le début de l’épisode, lorsque Lois récupère les pouvoirs de Clark. Les premiers pas se veulent décalés et amusants, mais très vite, Lois s’assombrit (pour la première fois depuis qu’elle se trouve dans la série, Erica Durance en fait trop) ; elle devient un peu facilement le jouet de Toyman et cédant à la pression combinée d’une présence trop importante dans la vie d’un super héros et d’un mariage imminent. En conséquence de quoi, la jeune femme craque et laisse le pauvre Clark sur le carreau (je connais une rousse qui bondit de joie !).

On l’aura compris, Jor-El n’a vraiment pas son pareil pour mettre le boxon dans la vie de son Kal ! Il pousse même le vice jusqu’à éjecter la très serviable Kara, qui ne souhaite que protéger son cousin ! La réapparition de Supergirl est on ne peut plus sympathique bien qu’un peu trop facile. Ben, ça alors, voilà que la grotte d’Oliver est aussi celle de Kara ! Pour autant, leur association est intéressante, sexy et ne manque pas de piquant. En même temps, Oliver ne sait pas résister aux petites blondes qui savent magner un arc !

En résumé, avec son cœur brisé et ses ennemis en pagaille, Clark Kent a de quoi s’occuper pendant les deux heures du final à venir. Prophecy se révèle donc une bonne entrée en matière et un tour d’horizon réussi des forces en présence, mais manque comme toujours de finesse avec son scénario trop foisonnant. Prêts pour l’ultime bataille ?

avatarUn article de .
3 commentaires