Le Club doit protéger un libéré sur parole qui leur promet un bon paquet de fric, mais ce dernier est assez difficile à vivre. Gemma organise sa collecte de fonds annuelle pour une œuvre de bienfaisance. Un ancien membre des Sons est de retour en ville. Il est responsable de l’arrestation d’Opie et les motards ont encore du mal à le digérer.

L’épisode de la semaine va nous initier à un autre rituel des Sons Of Anarchy, un qui n’est pas vraiment agréable, ni pour les enfants, comme on s’en doute. Kyle est donc un ancien du club, et il était un membre proactif jusqu’à ce qu’il cause l’arrestation d’Opie. À la suite de ça, il a été banni de la ville, mais le club l’autorise à revenir pour assister à la fête locale qu’organise Gemma, et à laquelle son fils participe avec son groupe de rock.

Tout ceci se termine par un règlement de toute l’affaire façon Samcro, comme on s’en doute depuis le début, même si, pour le coup, je m’attendais à quelque chose d’autre. C’est encore une fois l’occasion de prendre la mesure de l’engagement de Jax, et accessoirement d’Opie pour le club. L’esprit fraternel est des plus explicite, mais derrière tout ça il y aussi un engagement total qui peut coûter très cher, comme en sera témoin Half Sack qui semble bien perturbé par la réalité de la chose.

À côté de ça, il y a l’histoire de l’argent des Chinois et de l’ex-con masturbateur chronique. Cette petite maladie apportera un peu d’humour, mais globalement, cette histoire est surtout là pour remplir l’épisode. Il faut dire que la kermesse de Gemma n’offrira pas non plus beaucoup plus que ce à quoi elle sert, mais donnera l’occasion à Jax de découvrir l’identité de l’agent de l’ATF. Ce dernier va d’ailleurs rendre une petite visite à Tara pour lui faire comprendre qu’il était là et que son accréditation fédérale invalidait son ordre de restriction. Voilà de quoi mettre un peu de tension.

Un bon épisode qui continue sur la lancée de la série, mais qui a un arrière-gout de transition. Le prochain sera surement plus dense et intense, les choses ne peuvent pas rester comme ça trop longtemps, il faut qu’un protagoniste bouge, que ce soit l’ATF, les fachos ou autres.