L’agent Stahl est de retour à Charming avec la ferme intention de mettre un terme aux agissements de SAMCRO. Elle va donc s’attaquer aux femmes des bikers pour tenter de monter un dossier Rico. Cherry révèle alors à Gemma qu’elle est dans une mauvaise position, qu’elle a omis quelques informations sur son passé.

C’était prévisible après le précédent épisode, SoA se lance dans son dernier run, et, là encore sans surprise, c’est l’ATF qui va faire la course avec eux. Ally Walker revient en forme avec son rôle d’agent Stahl, que tout le monde semble vouloir surnommer « The Bitch ».

L’épisode va donc principalement se concentrer là-dessus, se servant de cette histoire comme catalyseur pour le reste des intrigues. Opie décide ainsi de mettre les choses au clair avec Donna, tandis que Cherry va révéler son sombre passé. Il se trouve qu’elle se nomme en réalité Rita et qu’elle est mariée. Enfin, sur un plan purement légal, car le monsieur, refusant de signer le divorce, s’est retrouvé seul, avec une maison en cendre et sans le chien. Une histoire qui ne surprend pas, quand on connaît un peu le type de personne attirée par le club.

L’exception c’est Tara, du moins, elle cache bien son côté criminel en puissance si elle en a un. Entre elle et Jax, les choses sont encore à définir. Le discours de Gemma n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde, mais elle ne semble pas prête à faire son choix.

Dans tout ça, Clay n’a pas vraiment beaucoup de place. Le personnage est souvent mis en retrait, malgré sa position dans le club, et ce coup-ci, même le Chief Unser s’en sort mieux que lui. Ce dernier tente d’assurer ses arrières en choisissant son camp, celui de SAMCRO, car de toute façon, il n’a pas véritablement le choix.

Une chose est sûre, les motards vont avoir chaud dans les épisodes à venir, Bobby tout particulièrement. Une fois de plus, la jeunesse de la série est un atout certain, car il est difficile de prédire comment cela va tourner, ce qui rend le visionnage d’autant plus captivant.