Samcro se lance à la chasse d’un violeur qui a agressé la fille d’un notable de Charming. La police fait de même, mais doit aussi empêcher les motards de faire justice. Tara reçoit un coup de téléphone dérangeant.

Clay et son équipe ont toujours des problèmes avec leur trafic d’armes, mais ce n’est pas aujourd’hui leur plus gros souci, car un violeur s’est attaqué à une gamine de 13 ans et ils se sentent dans l’obligation de faire justice. Enfin, façon de parler, car on finira par découvrir que, même si punir le criminel était un devoir, Clay avait, en plus, d’autres plans, car avant tout, c’est le club qui compte.

Le club, la famille, c’est ce que Gemma défend elle aussi, à sa façon. Le personnage s’explique un peu sur ses motivations, mais ces dernières ne sont pas franchement une surprise. On comprend assez bien comment elle pense, et si elle agit de manière surprenante par moment, comme son mari, ce qui se cache derrière n’est autre que l’intérêt des siens. Le problème, c’est qu’elle a une manière assez radicale de régler les problèmes.

Une façon de faire qui pourrait bien être utile à Tara par la suite. Légèrement évoqué auparavant, son retour à Charming n’est pas sans surprendre, mais derrière cela se cachait une histoire qui commence un peu à se préciser, et c’est ainsi qu’arrive le personnage joué par l’excellent Jay Karnes. Ce dernier est un agent de l’ATF et, au premier abord, il aurait une petite obsession sur Tara, mais pour justifier son arrivée en ville, il va s’intéresser aux Sons Of Anarchy.

On continue donc à exploiter le club, et ses membres, car ceux-ci sont vraiment bien utilisés. On ne se contente pas de suivre Clay et Jax, les autres ont leur utilité et c’est assez appréciable, car ça ouvre beaucoup plus d’opportunités pour les développements futurs que s’ils étaient réduits aux rôles de simples faire-valoir. Gemma n’est pas non plus en reste, Katey Sagal en imposant beaucoup, volant souvent la vedette aux motards.

La série s’installe, mettant petit à petit en place de nombreux enjeux et dangers pour les membres du club. L’histoire du père de Jax reste très secondaire, n’ayant en réalité qu’une faible influence, pour le moment, même si on sent qu’à chaque fois que Clay pousse le bouchon un peu trop loin, son bras droit doute un peu plus.