Pour obtenir des informations sur où peut se trouver Abel, le club est un chasseur de primes à capturer un homme. Gemma, toujours chez son père, doit gérer ses problèmes de famille.

Suite à la fin du précédent épisode, « Oiled » se dote donc d’une nature toujours très introductive. Certes, retrouver Abel est un objectif bien précis, et si cela place Jax dans une position qui mérite d’être explorée, il est difficile à l’heure actuelle d’avoir le sentiment que c’est un enjeu aussi fort que la gravité de la situation devrait impliquer.

Difficile en fait de craindre pour le bébé – aux bons soins de Paula Malcomson. D’ailleurs, il apparaît évident que ce qui ce passe complique quelque peu la vie des Irlandais, tout particulièrement quand Clay vient exposer la non-responsabilité de Gemma dans la mort d’Edmond Hayes. Ainsi, on assiste clairement à la recherche d’une piste sur où est Abel pour SAMCRO tandis que Real IRA doit aussi trouver comment gérer la situation sans qu’elle ne devienne explosive et en respectant leur code.

Pour le coup, c’est avant tout la mort d’Hale qui parait être le moteur de ce qui risque d’être un véritable obstacle, ou en tout cas, qui sert à installer la conjoncture pour le club et Charming.

Le fait est que le kidnapping d’Abel s’interpose dans tout cela, car il est l’objectif premier du club, décidé à éviter une nouvelle guerre que veut Alvarez. La mort d’Hale n’était en rien irlandaise, et SAMCRO risque d’avoir fort à faire par la suite, mais pour le moment, nous en sommes clairement à un stade de mise en place.

La situation politique, avec Jacob, risque d’être aussi une complication (et de taille) pour le club. Jacob Hale a déjà apporté Zobelle à la ville, et comme il explicite très bien, l’ancien système mis en place par Wayne Unser n’est plus efficace. Kidnapping et meurtre viennent lui servir d’arguments, et ils sont on ne peut plus valables.

Ces évènements permettent par ailleurs de faire connaissance avec Precious, l’ex de Bobby. Les femmes dans cet univers ont souvent des caractères bien affirmés et elle ne fait pas exception à la règle. En tout cas, elle est largement à la hauteur de ce qu’on peut attendre d’une femme comme elle !

Il semble d’ailleurs que Gemma et Tara risquent d’être bientôt réunies. Une association qui permettrait aux deux femmes de se sortir à l’aide de l’autre de la crise introspective dans laquelle elles sont coincées sans réellement s’en rendre compte. Tara parait décidée à jeter sa carrière professionnelle à la poubelle, alors que sa chef et Jax ne voient pas cela d’un  bon œil – et cela, malgré le coquard ! Tara a donc clairement des difficultés à trouver l’équilibre nécessaire, plaçant trop en avant son choix personnel, semblant croire que cela a été fait au détriment d’une autre partie d’elle-même, qui s’exprime à l’hôpital.

C’est là que Gemma pourrait sûrement débloquer la situation, car il semble évident qu’elle a fui plutôt que de trouver l’équilibre – bien qu’il s’agisse de deux domaines complètement différents. En tout cas, Gemma a encore des soucis avec sa mère, malgré le fait que celle-ci soit morte. La maladie de son père ne peut que lui rappeler et ramener de vieux souvenirs à la surface. Enfin, pour le moment, la série n’en est pas trop à gérer le passé de Gemma, mais plutôt à s’amuser avec Tig (et sa peur des figurines, dans la lignée des poupées) et exploiter le révérend pour fortement pimenter le quotidien qui a lieu sous le toit. En tout cas, elle le fait avec brio, vu qu’on tient là les moments les plus drôles de l’épisode, qui trouvent parfaitement leur place et viennent contrebalancer ce qui se passe à Charming. Sans oublier les silences et les questionnements qui alourdissent l’atmosphère et font donc de cette intrigue la plus solide de ce début de saison.

Ainsi, après une fin explosive la semaine dernière, Sons offre un épisode qui se montre encore trop introductif pour qu’on puisse réellement saisir dans quelle direction cette saison veut nous mener.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire