Sons of Anarchy : La paix retrouvée (Papa’s Goods – 7.13 – Fin de série)

Sons of Anarchy : La paix retrouvée (Papa's Goods - 7.13 - Fin de série)

Les Sons cherchent à mettre la main sur Connor, mais celui-ci leur échappe. Jax prépare tout pour son départ, prévenant Chibs de ce qu’il va devoir faire pour le club à présent. Avant de partir, il doit tout de même régler quelques affaires.

Il n’est pas évident de parler du dernier épisode d’une série sans prendre le risque de dévoiler des spoilers. Du moins, c’est en général le cas, car il se trouve qu’il n’y a pas réellement grand-chose à révéler sur les évènements prenant place dans ce series finale de Sons of Anarchy.

En concluant la storyline de Gemma dans Red Rose, Kurt Sutter n’avait plus qu’à faire le ménage derrière lui afin que sa série se termine sans qu’une intrigue reste en suspens. On va donc suivre Jax pendant une heure et 20 minutes alors qu’il s’occupe de gérer, une après l’autre, les affaires que le SAMCRO avaient encore à boucler avec amis et ennemis de tous bords.

Dans ce sens, il faut reconnaitre que ce final se montre satisfaisant, puisque tous les conflits débutés dans le season premiere ont finalement bien été réglés. Les plans alambiqués de Jax ont laissé leur place à quelques négociations simples et efficaces. Seule l’histoire avec les Irlandais a eu le droit à un twist censé nous prendre par surprise, mais à ce niveau du show, plus rien ne pouvait réellement encore surprendre.

C’est d’ailleurs là le point faible de cet ultime épisode, car il se déroule sans vraiment délivrer quoi que ce soit d’inattendu ou de mémorable. Un petit effort a été fait à la réalisation – Sutter en personne s’en est en plus chargé – et les habituels montages étaient d’assez bonne facture. Néanmoins, rien ne prend aux tripes et les larmes versées par les bikers à plusieurs moments ne sont plus communicatives à ce stade.

Concrètement, Sons of Anarchy se termine comme elle n’a pas vécu, ce qui est une drôle de sensation. Pas d’excès ridicules, pas de scènes tirant plus que de raison sur la corde sensible. À la place, on nous montre Jax qui assume la responsabilité de tout ce qu’il a fait et qui prend les commandes de sa sortie, reconnectant finalement avec le point de départ du show.

Ce n’était pas une mince affaire, il faut le reconnaitre. Le propos des débuts de la série s’est dilué au fil des années. L’image de J.T. a été véritablement mal traitée, ce qui rendit sa prose arrogante et hypocrite. Jax a renié plus d’une fois ses ambitions pour mieux se les réapproprier, mais au bout de sept saisons, Sons of Anarchy paraissait surtout chercher de nouvelles excuses pour justifier des morts. Finalement, voir Jax prendre la responsabilité de la violence qu’il a entretenue dans l’idée de la faire disparaitre afin d’accomplir ce que son père n’est pas parvenu à faire était probablement la seule chose qui restait à délivrer.

La série se conclut dès lors en faisant honneur à ce que son anti-héros voulait réaliser au point de départ. Le souci restant se trouve être au niveau des digressions qui ont noyé le poisson en cours de route et qui font que, au moment où le générique de fin débute, la conclusion de la série est satisfaisante, mais elle tend à laisser indifférent.

Sons of Anarchy ne s’achève donc pas sur une note relativement négative. Par contre, cette fin confirme bien que le bagage émotionnel du show s’est évaporé il y a longtemps maintenant, au point qu’il n’est pas réellement possible de regretter que l’histoire s’arrête. Celle-ci est complète, mais fut trop inconsistante pour que la pointe de nostalgie qui accompagne beaucoup de series finale parvienne à se faire sentir ici.

Kurt Sutter a raconté l’histoire qu’il voulait, comme il le voulait. C’est la meilleure chose que l’on peut dire sur une œuvre à ce point identifiable à son auteur. Elle a été ce que son créateur désirait qu’elle soit. Elle a la fin qu’il a écrite et qu’il a lui-même réalisée. C’est sa vision, elle ne résonne plus trop avec ce que fut Sons of Anarchy dans ses grandes heures, mais on ne peut pas non plus contester qu’elle est ce que le show méritait d’avoir.

La saison 7 de Sons of Anarchy est disponible en DVD et Blu-ray à partir du 1er juillet 2016.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link