Sons of Anarchy : Le retour de Venus (Poor Little Lambs – 7.04)

Sons of Anarchy : Le retour de Venus (Poor Little Lambs - 7.04)

Les Sons acceptent de prêter main-forte au Niners pour retrouver une femme qui doit signer des papiers pour Marks. Jax négocie un deal avec les Aryens pour liquider la drogue volée à Lin.

S’approchant de la fin de son premier tiers, cette septième saison de Sons of Anarchy s’apprête à négocier un virage assez serré. Cela devient particulièrement évident durant les 15 dernières minutes de cet épisode qui bouscule violemment le statu quo difficilement négocié par Nero.

Avant cela, Poor Little Lambs mélange le genre de banalités auxquelles la série a recours pour entretenir l’illusion de routine et le type d’humour qui lui réussit le mieux. Il faut dire qu’avec Venus Van Dam, il est rare d’être déçu et Walton Goggins fait donc son retour en se montrant une fois de plus flamboyante. Il est un peu dommage que Venus ne soit qu’un accessoire, mais sa participation a au moins le mérite d’aider Kim Coates à jouer volontairement de l’autodérision avec Tig, là où il se voit souvent contraint de le faire par défaut – virant alors à l’autoparodie plus qu’autre chose.

Cela dit, Venus n’est pas l’attraction principale de cet épisode, même si elle est proche d’être la plus mémorable. Kurt Sutter parait en effet chercher un moyen de donner corps aux conflits germant dans cette dernière saison et, à force de jouer sur tous les tableaux, il était nécessaire de réaffirmer les enjeux. Dans ce registre, il en fera un peu trop, mais il est indéniable que ce qui est à venir s’annonce être des plus tendus. À ce stade de la série, c’est en quelque sorte ce que l’on attend, même si cela pouvait être fait avec une meilleure gestion de la tension dramatique. Il faut dire que le style de Sons of Anarchy a progressé au fil des ans pour devenir de moins en moins délicat, tout particulièrement au niveau du montage. La réalisation tient la route quand il est question de se focaliser sur les personnages, mais dès que le rythme s’accélère et que l’on veut nous servir de l’action, c’est la débandade.

En tout cas, au niveau de l’intrigue tout ce que Jax tentait de construire s’effondre ou presque, ce qui nous laisse dans l’expectative, de la meilleure façon qui soit.

On ne peut pas pour autant dire que cela résume tout l’épisode. La partie consacrée à Juice est toujours lourde et, entre lui et Gemma qui se mettent à parler tout seuls, cela devient un peu ridicule par moment. Il serait donc pertinent que les choses explosent également de ce côté-là.

Enfin, nous avons la shérif Althea Jarry qui s’intègre de façon de plus en plus intrigante dans l’univers de Charming. Entre sa relation avec Chibs, son approche avec le club et la violence qui règne sur son territoire, il est intéressant de la voir évoluer et tenter d’apporter un peu de raison à cet univers.

Au final, Poor Little Lambs début calmement, mais cela ne dure pas. L’épisode se révèle alors être relativement solide, en dépit de quelques défauts persistants. Il faut simplement espérer que cela ne sera pas gâché par la manière avec laquelle la tension sera dissipée par la suite.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link