Sons of Anarchy : l’impossible rédemption (saison 6)

Sons of Anarchy saison 6

Suite aux arrestations de Clay et Tara, le club rencontre des difficultés. Alors que Jax est toujours déterminé à quitter le monde de la vente d’armes, il doit faire face à plusieurs obstacles qui mettent en péril l’avenir du club.

Sons of Anarchy est une série qui est construite comme une réaction en chaine. Chaque décision prise par les personnages ont des retombées qui à leur tour ont des retombées – et cela semble sans fin. La saison 6 poursuit dans cette direction, laissant entrevoir la possibilité d’un changement qui ne viendra jamais.

Ce n’est pas foncièrement une mauvaise chose, loin de là. Le parcours de Jax au sein de cette nouvelle fournée d’épisodes se montre par ailleurs plus cohérent et logique, malgré les diversions au cours de la première partie. Après avoir été affecté par le pouvoir, Jax va finir progressivement par faire ce qu’il faut pour que SAMCRO reparte dans la bonne direction.

Très vite, cela signifie tout de même de faire appel à la violence pour contrer la violence – ou éliminer les problèmes. La facilité à laquelle on se retrouve au départ plongé dans des situations particulièrement extrêmes a de quoi décontenancer. Sons of Anarchy n’a jamais été sage sur le sujet, mais il lui arrive régulièrement de trop en faire et, par extension, de s’égarer. C’est ce qui se passera avec Lee Toric, un ancien marshal complètement instable aux méthodes exécrables qui n’a pour lui que d’être interprété par Donal Logue. Ce n’est cependant pas suffisant pour justifier ses techniques dans sa quête de vengeance pour la mort de sa sœur qui le pousse ainsi à vouloir la destruction de SAMCRO.

Ce dernier permettra quand même l’introduction de la politicienne Tyne Patterson, incarnée par l’excellente CCH Pounder, qui a des ambitions et qui, à son tour, menacera à un moment ou un autre de prendre de mauvaises décisions. Heureusement, épaulé par Eli Rooselvelt – un des rares personnages honnêtes –, elle suivra un autre chemin. Elle évite alors de devenir une énième figure du show représentative de la loi plus corrompue que les Sons of Anarchy.

Elle jouera au contraire un rôle non négligeable dans la seconde partie de la saison qui, une fois réglé le problème Lee Toric, peut enfin montrer ses cartes. Au fond, c’est là que les véritables questions soulevées par la saison prennent forme, avec les actions questionnables de Tara et la lutte que mène Jax pour entrainer le club dans une direction légale.

Chacun est bien décidé à s’en sortir, les deux ayant recours à des méthodes discutables pour y parvenir. Ainsi, Tara tente de s’échapper de Charming et du danger que cela peut être pour ses enfants. Pour cela, elle va utiliser la manipulation à tous les niveaux, orchestrant en coulisse son plan et dépassant des limites morales qui montrent alors l’évolution du personnage et à quel point elle a été transformée par sa vie avec Jax. Ce dernier doit aussi se confronter à cette réalité, où ses actions violentes, pour aider le club ou non, en enclenchent d’autres et font des dégâts. Encore une fois, Juice s’impose comme une victime, ayant des difficultés à gérer psychologiquement un crime qui lui pèse sur la conscience. Il participe ainsi, comme d’autres personnages, à mettre en avant le monde finalement auto-destructeur dans lequel le club a fini par se retrouver malgré toutes ses tentatives pour s’en sortir.

Pour bien faire son point, Kurt Sutter se permet aussi de montrer que le club, Jax, ses proches, pourraient s’en sortir. Qu’il y a une fin possible à cette boucle de violence. Il y a une potentielle rédemption, même si dans le cas de Clay, par exemple, celle-ci a lieu quand il n’y a plus d’autres issues. Il n’est donc pas simplement question de faire miroiter la possibilité d’une vie loin des armes, celle-ci semble émerger à un certain moment, paraissant plus qu’atteignable.

Cependant, la rédemption est-elle possible arrivée à ce stade ? Voilà la grande question, car le cercle de violence apparaissait sans fin, épaulé par les actions de personnages désespérés, déconnectés, victimes, brisés ou énervés. C’est le monde qu’ils connaissent et certains en sont prisonniers.

En bout de route, cette saison 6 de Sons of Anarchy aura su prendre des directions inattendues. Là où le début de saison semblait justement éviter de trop soulever de questions sur les choix de vies et les retombées, la suite s’engagera dans cette direction pour faire évoluer les protagonistes. C’est avec un certain plaisir que l’on assiste à une saison qui prend progressivement forme et réussit à redonner à ses personnages une humanité qui s’était trop dissipée à force de les entrainer dans des routes noires et violentes par facilité. La tragédie de l’histoire peut alors de nouveau s’épanouir et il ne reste plus qu’à compter sur une saison 7 qui saura l’exploiter et porter son récit à un nouveau niveau émotionnel.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link