Sons of Anarchy – Faith and Despondency (7.10)

Sons of Anarchy - Faith and Despondency (7.10)

Les hommes de Marks se préparent à riposter après le dernier piège des Sons et Tyler est alors pris au milieu. Abel a un problème à l’école et Jax se retrouve à devoir gérer les services sociaux.

Quand un épisode dure 1h10, on peut s’attendre à ce qu’il soit chargé, mais pas avec Sons of Anarchy. Durant cette ultime saison, le montage a évolué dans la lignée de ce que la série délivrait occasionnellement l’année passée afin de nous offrir toujours plus de scènes qui s’étirent plus que de raison. Rarement il est question d’amplifier un effet dramatique ou d’ajouter de la gravité à une situation. En fait, Kurt Sutter semble vouloir mettre l’accent sur la banalité du quotidien de ses bikers.

Ainsi, dans Faith and Despondency, quand le suspense est bien maitrisé ou qu’il y a de l’action, on trouve du rythme, les plans sont courts et les coups ont un impact. Malheureusement, au moment où le calme prend le dessus, l’inverse se produit. Les dialogues deviennent interminables et le sentimentalisme vire au pathos, car les scènes ne paraissent pas avoir de fin avant qu’il ne soit trop tard.

C’est le genre de contrastes qui enlève à un épisode proactif tout l’enthousiasme qu’il aurait pu générer.

Ainsi, même si la morale de Sons of Anarchy reste un élément plus que douteux dans le show, la manière avec laquelle la situation est gérée vis-à-vis de Marks et de ses sbires est réellement efficace. Quitte à nous offrir quelques massacres de plus avant la fin, autant qu’ils servent à faire avancer l’histoire. Dans cet esprit, les balles fusent, les corps tombent et une résolution prend doucement forme. Avec plus que trois épisodes, la série peut vraiment tirer profit d’une telle progression et commencer à refermer quelques portes pour se concentrer sur des enjeux plus précis.

Dans ce sens, cet épisode se conclut en se tournant finalement vers le sujet le plus sensible de la saison. Certes, cela se fait d’une manière agonisante, mais si proche de la fin, il est temps de se tourner vers autre chose que les gangs.

Il sera donc opportun d’aborder de front cette culture de la violence qui contrôle le SAMCRO et qui se doit d’arriver à un terme. Connaissant Sons of Anarchy, il y aura des morts supplémentaires avant que l’on atteigne ce point. En attendant, l’idée que la série s’approche de sa conclusion commence enfin à prendre forme d’une façon concrète.

C’est d’ailleurs clairement dans cet esprit que l’inimitable Venus Van Dam fait son retour, apportant avec elle un angle émotionnel étrangement adéquat. C’est à un point où la performance de Walton Goggins se révèle être presque trop juste pour avoir sa place dans cette saison. Au moins, cela aide Tig à être autre chose qu’une blague fatiguée le temps d’une scène.

Malheureusement, dans le registre, ce que le reste de l’épisode nous sert n’est pas vraiment à la hauteur – à l’exception près de Wendy qui évolue cependant dans une sphère pratiquement indépendante. Tristement, le pire se trouve être Abel qui est interprété (par Ryder et Evan Londo) de façon tragiquement mauvaise.

Quoi qu’il en soit, Sons of Anarchy approche désormais de sa fin et les scénaristes commencent donc à préparer le terrain. Le résultat est inégal, dans la lignée de ce que cette ultime saison nous a délivré jusqu’à présent, et il ne reste plus que trois épisodes pour tenter de relever le niveau une dernière fois afin de terminer en beauté.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link