À l’hôpital, Gemma voit son accord passé avec Stahl être menacé. Le club envoie Chucky sous couverture.

Après un épisode fort en émotions, Sons of Anarchy se fait plus calme dans le registre, sans pour autant mettre un frein, au contraire. Turning and Turning se révèle être un tournant majeur pour l’évolution de la saison.

Gemma est donc maintenant menottée à l’hôpital et son cœur va lui en faire voir quelques-unes, surtout que la pression psychologique n’a pas disparu. Entre les explications au sujet d’Abel et l’agent Stahl proférant des menaces, autant dire que condamnée à rester sur son lit, les frustrations prennent clairement possession de Gemma. Mais, même clouée sur place, elle impose son autorité et pousse aux révélations, à commencer par faire cracher le morceau à Tara sur sa grossesse. Cela ne se montre pas comme une grosse surprise, au vu du comportement erratique de cette dernière ; enfin au vu de l’argumentation de Gemma, on voit bien là l’une des raisons qui éclaircit sur le comportement de Tara au moment du kidnapping. Toute enceinte (maintenant de 6 semaines) qu’elle est, Tara retrouve en même temps sa place dans l’environnement hospitalier, et l’acharnement de sa supérieure à la remettre sur les rails est véritablement maitrisé. Quoi qu’il en soit, il y a fort à parier que cette grossesse finira par avoir un rôle majeur à jouer, surtout au vu des décisions finales de Jax.

Ce dernier va passer un accord avec June Stahl, qui occupe une place importante dans l’épisode, et qui nous rappelle sans aucun doute possible comment elle peut compliquer la vie. Si j’avais craint que le personnage ne puisse plus avoir grand-chose à fournir en début de saison, la tournure des évènements redonne à Stahl une opportunité en or pour littéralement s’imposer et justifier sa présence. Surtout, elle fait son show quasi continuel. Comme le pointe Jax à la fin, sa carrière ne se porte pas très bien, et il n’est pas bien difficile de réaliser qu’elle maintient avant tout les apparences. C’est une femme de caractère qui s’est largement donner le change et manipuler, lui permettant de toujours conserver des cartes en mains, même quand elle se trouve en position de faiblesse. Il est quelque peu difficile de concevoir que Jax – qui agit derrière le dos de tout le monde – peut ressortir vraiment gagnant de cet accord. Ses intentions sont claires, il veut un retour à la normale pour tout le monde, sa mère, son fils, le club. Mais, le secret qui le lie définitivement à Stahl risque d’avoir de fâcheuses conséquences (et d’exploser à la figure à un moment ou un autre). Enfin, la suite risque d’être bien alimentée par cet accord.

Enfin, si l’affaire autour d’Abel prend une direction bien précise nous conduisant vers Belfast, à Charming, il y a aussi de l’activité qui n’annonce pas grand-chose de prometteur pour le club, si ce n’est beaucoup de crises. On commence par Unser apprenant qu’au vu de l’ambiance de la ville, il va devoir jouer au flic pendant un certain temps. Autant dire que le timing ne rigole pas, car avec ce qui se profile à l’horizon, il aurait sûrement pu aider plus d’une fois. Entre les Mayans bien décidé à faire la guerre et un mystérieux acheteur de propriétés (sûrement lié à Hale ? En tout cas, c’est la supposition la plus plausible à ce stade), l’épisode nous pose là des éléments importants. L’introduction des changements à Charming dure depuis le début de la saison, et il parait assez logique qu’ils ne deviendront majeurs qu’une fois Abel retrouvé, mais en attendant, on peut dire qu’il y a un réel soin pris pour poser le contexte dans lequel SAMCRO risque de se retrouver embourbé pendant longtemps.

Ainsi, Sons of Anarchy parvient à un tournant majeur pour son histoire, un épisode clé qui manque quelque peu d’intensité, mais au sein duquel les intrigues et les informations sont celles qui vont clairement être le moteur de la suite.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire