Pour l’anniversaire du fils du magistrat, Batiatus organise une confrontation amicale entre Spartacus et Crixux. Ce dernier planifie alors de prendre sa revanche.

Histoire de compenser le manque d’animation des précédents épisodes, nous commençons par un combat dans l’arène qui a le mérite d’être aussi efficace que les précédents. Dommage donc que cela ne dure pas plus longtemps, car on va vite partir dans une longue attente qui doit nous mener à la fameuse célébration d’anniversaire du fils du magistrat.

Les manipulations politiques de Batiatius ne sont pas inintéressantes, mais il faut reconnaitre que l’épisode a le mérite de jouer sur un tout autre genre de drama qui semble pouvoir finalement relancer la saison alors qu’elle entre dans sa dernière phase.

Ainsi, nous avons un combat amical d’organiser au milieu de tout un show que Batiatus compte utiliser pour se garantir un appui politique et, par la même occasion, ridiculiser une fois de plus Solonius. Tout ceci ne peut se faire que grâce à Ilithya que Lucretia se fait un plaisir de manipuler.

Mais si la femme de Glaber a perdu durant une courte période la raison, elle va vite retrouver ses sens et jouer ses cartes avec talent. Après avoir constaté l’amitié qui lie Spartacus et Varro, elle va tout faire pour créer la situation qui touchera le gladiateur qu’elle hait tant. C’est donc ainsi que, sorti de nulle part, le maitre de cérémonie demande à ce que les deux amis s’affrontent.

La suite se montrera plus intense et suivra une route des plus inattendues. Une surprise qui va avoir des conséquences probablement importantes pour Spartacus et Batiatus, même si celui-ci se prend également un revers qui ne s’annonce pas non plus sans suite dramatique pour ses ennemis.

Le calme et la routine viennent de quitter le ludus. La sérénité qui habitait Spartacus a fait de même. Et nous avons enfin le coup de fouet que nous attendions pour retrouver de l’intérêt dans une saison qui ne semblait plus pouvoir en générer. Alors, certes, l’épisode est long à se mettre en place, mais il s’est finalement révélé assez riche et relativement bien agencé. Espérons que la suite soit à la hauteur.